Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Lamine Diack : le Bob Denard africain


Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 20 Décembre 2015 || 65 Partages

L’affaire Lamine Diack fait étrangement penser au film du réalisateur Sergio Leone : « LE BON, LA BRUTE ET LE TRUAND ». En somme, une affaire de grand banditisme. Le contenu de certains procès-verbaux publiés par le journal le « Monde » en date du 18 décembre 2015 est accablant pour l’ex-Président de la Fédération internationale d’athlétisme.

Devant les enquêteurs de l’Office Central de Lutte contre les infractions Financières et Fiscales (OCLCIFF), les aveux de Lamine Diack ne laissent place à aucun doute : « Je vous  ai dit qu’il fallait à cette période gagner  la “bataille de Dakar”, c’est-à-dire renverser  le pouvoir  en place dans mon pays, le Sénégal… ».

Ses déclarations sont d’une extrême gravité, et tombent sous le coup des infractions suivantes : déstabilisation des institutions du Sénégal assimilable à une tentative de coup d’état, atteinte à la sûreté de l’état, trouble à l’ordre public, incitation à la violence contre un Etat légalement constitué, collusion avec des ressortissants d’un Etat étranger (fonds russes) pour renverser un régime élu de manière démocratique.

Pour tous ces motifs, le FPDR de France exige l’arrestation immédiate de Lamine Diack et de toutes les personnes impliquées, de prés ou de loin dans ce complot contre la République du Sénégal. Pour avoir commis ce CRIME contre la Nation sénégalaise, Lamine Diack, le mercenaire, mérite la prison à perpétuité. Le FPDR France précise que tous les souteneurs de Lamine Diack seront considérés comme complices d’actes à caractère séditieux, et portent une responsabilité énorme suite aux manifestations organisées pendant cette période, ayant occasionné morts d’hommes.

Le FPDR France exige la publication intégrale de la liste de tous les bénéficiaires de ces fonds russes (partis politiques, membres de la société civile, etc.…) et demande qu’ils soient jugés pour haute trahison contre le PEUPLE SENEGALAIS. Le FPDR France rappelle que l’ex commissaire divisionnaire CHeikhna Keita, démis de ses fonctions par l’actuel régime, a été le premier à évoquer les méfaits de l’argent de la drogue au Sénégal. Le FPDR France exige que Macky Sall éclaire la lanterne des sénégalais, dans cette affaire dont les ramifications éclaboussent son régime, de même que les 7 milliards FCFA de Taiwan.

Pour le FPDR, le caractère licite du patrimoine du Président est désormais posé, dans toutes ses dimensions, Macky Sall n’ayant pas jusqu’à ce jour prouvé l’origine de son immense fortune estimée à plus de 8 milliards de F CFA, en un temps record. Par ailleurs, pour avoir affirmé officiellement, bénéficier des largesses du Président Wade pour justifier une grande partie de sa fortune, Macky Sall est désormais dans l’obligation de fournir un document officiel, signé par le Président WADE. Le FPDR France souligne qu’en ce qui concerne la justification de son patrimoine, le sort judiciaire de Macky Sall est entre les mains du Président WADE.

Le FPDR France exige la démission immédiate du Président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, empêtré dans une affaire nébuleuse de conflits d’intérêts, en violation du règlement intérieur de l’assemblée NATIONALE (chap. XXVII Incompatibilités – art 109 à 118 du règlement intérieur).

Le FPDR France dénonce fermement l’arrestation illégale et la détention arbitraire du coordonnateur du PDS, Oumar Sarr, en violation totale de l’article 61 de la Constitution sénégalaise. Le FPDR France dénonce la convocation illégale des journalistes, Pape Bess Diba, Ndèye Astou Guèye et Mamadou Mansour Diop de D MEDIA à la DIC, police politique de Macky Sall le lundi 21/12/2015.  Le FPDR France récuse l’article 80 du code pénal, et la notion d’offense au Chef de l’Etat, maintenus uniquement pour museler la presse, intimider l’opposition et arrêter arbitrairement tous les leaders d’opinion. Le FPDR France signale que la multiplication des arrestations arbitraires traduit une panique au plus haut sommet de l’Etat. Compte tenu de tous les scandales énumérés, le FPDR France exige le départ de Macky Sall et l’organisation d’élections législatives et présidentielles anticipées en 2016.

Sidy Fall, Coordonnateur du FPDR FRANCE                                        Fait à Paris, le dimanche 20 décembre 2015


DakarFlash1



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:11 Gamou Tivaouane : Tout est prêt !