Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Le King Fahd dans la tourmente; révélations sur les tractations en coulisses


Retenu comme entreprise à privatiser aux termes de la loi 95-05 du 05/01/95 parmi d'autres entreprises sénégalaises ,l'hôtel King Fahd ex Méridien Président a été construit en 1991 pour un cout de 33 milliards dans le cadre du Sommet de l'OCI tenu à Dakar.
En 2005,le groupe Starwood ,société hôtelière prend la gestion du joyau jusqu'en fin 2011,fin de la cession que l'Etat a refusé de reconduire avant de la confier cette fois au très balèze Mamadou Racine Sy président du Syndicat des Professionnels de l'industrie hôtelière du Sénégal dans des conditions encore ténébreuses. Et pourtant de puissant groupes tapent à la porte du département du Tourisme pour reprendre ce bijou qui est en train de mourir de sa belle mort.

Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 14 Décembre 2015 || 40 Partages

Le King Fahd dans la tourmente; révélations sur les tractations en coulisses
Pourtant l'ancien Chef d'Etat, Me Abdoulaye Wade avait confié le dossier de privatisation de cet hôtel à Adnan Chmanti en 2009, Directeur de la Banque d’affaires et d’investissement BMCE Capital, filiale du groupe Banque marocaine pour le commerce extérieur. Il revient à dakarposte.com que  l’Etat avait pris l’option de vendre le complexe hôtelier King Fahd à un repreneur de classe internationale.Maintes fois repoussée pour diverses raisons, la privatisation du Méridien Président finira dans les tiroirs pour dit-on convenances personnelles du Président Abdoulaye Wade.   
A force de "creuser", dakarposte a pu glaner que les raisons de cette volte face sont à chercher dans le décret présidentiel n°2009-837 du 7 août 2009, qui porte dé- classement d’un terrain dépendant du Domaine public maritime, au niveau des Almadies, d’une superficie d' un hectare, treize ares, trente trois centiares (1 ha 13 a 33 ca). Terrain qui ferait partie de l’assiette foncière du complexe hôtelier méridien- Président ? Ledit décret, en ses articles un et deux, prescrit en tout cas l’immatriculation dudit terrain au nom de l’Etat du Sénégal, «en vue de sa cession dans le cadre de la privatisation dudit hôtel». 
Et depuis cette cession à Mamadou Racine Sy , cet hôtel vit dans la tourmente. A preuve, si ce n'est les employés qui se plaignent de leurs conditions de travail, ce sont les clients qui déplorent "la vétusté et le manque d'entretien". 
Et pourtant, Youssou Ndour Ministre du Tourisme à l'époque avait, selon nos sources, dénoncé le contrat mais pour des raisons politiques, l'actuel régime avait décidé de surseoir à une rupture de contrat dans la mesure où Mr Racine Sy s'était engagé corps, pieds et poings liés, dans le camp présidentiel lors des dernières élections locales.   

Cependant, des sources tapies dans les coursives du régime nous soufflent qu'un groupe comme le géant africain AZALAI dont l'une des principales directrices fut directrice générale adjointe du Méridien pendant des années serait sur les starting-block pour une gestion de l'hôtel. 

En tous les cas, des couacs notés ça et là comme  la récente panne d'électricité de plus de 10 minutes lors d'une rencontre de l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle en présence de plusieurs personnalités dont le Premier Ministre Mohamed Bounne Abdallah Dionne qui délivrait le message du Chef de l'Etat, desservent l'actuelle direction. 

 
dakarposte

DakarFlash1



Nouveau commentaire :