Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Le Ps snobe Bamba Fall et remonte les bretelles à Barth


En réunion du Secrétariat exécutif national (SEN) hier, le Parti socialiste n’a pas statué sur la démission de Bamba Fall du Bureau politique. Ousmane Tanor Dieng et ses camarades se sont plutôt attelés à remonter les bretelles à Barthélemy Dias qui a pris l’initiative de faire une tournée nationale, sans l’aval des instances du parti.

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 16 Juillet 2016 || 342 Partages

Le Ps snobe Bamba Fall et remonte les bretelles à Barth
 

Si les socialistes n’ont accordé aucun intérêt à la démission annoncée et actée avant-hier de Bamba Fall du Bureau politique (en n’inscrivant pas ce point à l’ordre du jour de leur rencontre), Ousmane Tanor Dieng et ses camarades ne se sont pas privés de remonter les bretelles à Barthélemy Dias. Ils n’apprécient pas la démarche du maire de Mermoz-Sacré cœur et ils le lui ont fait savoir, hier. Au cours de la réunion du Secrétariat exécutif national (SEN) tenue à la maison du parti, ils ont fustigé la démarche solitaire du Secrétaire national adjoint à la vie politique du PS qui, selon eux, a initié une tournée nationale sans l’aval des instances du parti.

‘’Les gens pensent qu’au niveau du PS, on occulte les questions. On ne les occulte pas. Des camarades ont pris la parole pour indiquer au camarade Barthélemy Dias que sa démarche n’était pas bonne. Parce qu’il n’a qu’à s’imaginer une situation où tous les membres du SEN disent : je vais faire des tournées nationales. Cela va être une cacophonie dans le parti’’, a déclaré Serigne Mbaye Thiam interrogé sur la question.

‘’Des camarades du parti, dans un esprit de camaraderie, lui ont dit : camarade, il faut revenir à de meilleurs sentiments, car ce que vous faites n’est pas bon. Cela met le PS au-devant de la scène et de façon négative’’, a ajouté le porte-parole du jour. ‘’On lui a fait la critique et les reproches en toute camaraderie. On pense qu’il prendra en compte cela. Il n’est pas interdit à un camarade d’aller dans une autre coordination. Mais il faudrait que ce soit les instances du parti qui vous mandatent soit pour faire un travail soit pour animer des réunions.’’

Législatives et élections pour le HCCT

Outre cette question, la réunion du SEN s’est penchée sur la préparation des prochaines élections législatives. Contre toute attente, le chargé des élections a annoncé que le Ps n’a pas encore pris la décision d’aller avec Benno Bokk Yaakaar à ces joutes, contrairement à ce qu’avait déclaré son camarade Abdoulaye Wilane, porte-parole du parti. Selon Serigne Mbaye Thiam, la commission chargée de réfléchir sur cette question a recommandé que la même démarche qui avait été faite auparavant pour les élections locales de 2009 soit adoptée. Pour ces élections, rappelle le ministre de l’Education nationale, ‘’nous avions donné un questionnaire aux instances du parti, dans toutes les collectivités locales, en leur disant : est-ce que vous voulez que le parti y aille seul ou en coalition. S’il doit aller en coalition, avec qui ? Et avec qui il faut exclure d’aller en coalition’’ ? ‘’La commission a demandé d’adopter la même démarche, c’est-à-dire : interroger les 138 coordinations du parti sur le territoire national’’, a soutenu Serigne Mbaye Thiam.

En ce qui concerne les élections pour le Haut conseil des collectivités territoriales, le SEN du PS a recommandé à ses instances, à tous les niveaux, d’essayer de défendre les intérêts du parti. Mais au préalable, il a jugé utile, au niveau de chaque commune et de chaque département, de faire l’évaluation du nombre de conseillers que le parti a par rapport aux autres membres de la coalition et par rapport à l’opposition, en vue d’avoir une base de discussions pour l’élaboration des listes au sein de la coalition BBY.

Enfants de la rue

Le SEN du PS s’est également prononcé sur le retrait des enfants de la rue décidé par le gouvernement. Ousmane Tanor Dieng et ses camarades pensent que ‘’la maltraitance et l’exploitation des enfants doivent être bannies’’. ‘’Cette question des enfants de la rue se pose de façon plus prégnante dans la capitale et au niveau de la région de Dakar. Donc, nous pensons que le gouvernement devrait, dans le cadre d’un dialogue avec tous les partenaires impliqués par la question, poursuivre l’opération au niveau de Dakar’’, a déclaré Serigne Mbaye Thiam. Pour le ministre de l’Education nationale, ‘’dans la poursuite de cette opération, il est nécessaire de faire le distinguo entre les enfants qui sont dans les daara et qui apprennent correctement le Coran et les enfants qui sont dans des réseaux et qui sont exposés, rien que pour faire un versement journalier à des personnes identifiées’’.

Dans la même veine, les socialistes invitent le gouvernement à d’abord circonscrire le phénomène au niveau de Dakar où il y a en plus un centre d’accueil pour ces enfants. En ce qui concerne les autres régions, ils pensent qu’‘’il faut attendre qu’on évalue la mise en œuvre de ces actions au niveau de Dakar, attendre de mettre en place des situations qui permettent de traiter la question au niveau des régions’’. ‘’Il faudrait avoir des concertations avec les organisations qui regroupent des associations d’écoles coraniques et tous ceux qui travaillent dans le cadre de l’enseignement arabo-islamique, pour qu’il n’y ait pas malentendu sur les objectifs. En même temps, il faut accélérer le programme de modernisation que l’Etat a en direction des daara pour leur offrir des conditions qui permettent une prise en charge de ces enfants’’, a indiqué Serigne Mbaye Thiam. 

enqueteplus


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >