Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Le Sénégal et la Côte d'Ivoire, premiers pays africains reçus par Macron


L'obsession du "grand frère" ! Tel pourrait être le résumé du feuilleton diplomatique qui a agité Paris, Abidjan et Dakar, ces derniers jours. Jusqu'au bout, le président Alassane Dramane Ouattara a insisté pour faire arranger l'agenda du président Emmanuel Macron et être le premier chef d'Etat africain à être reçu par le nouveau locataire du palais de l'Elysée avant son homologue sénégalais.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 13 Juin 2017 || 47 partages || 0 commentaires

Le Sénégal et la Côte d'Ivoire, premiers pays africains reçus par Macron
Finalement, il a obtenu gain de cause car son audience a eu lieu dimanche dernier, avant celui, hier, de Macky Sall. Dans un premier temps, cet ordre devait être inversé ou, à tout le moins, les rencontres étaient calées pour se dérouler le même jour, hier lundi. 

Les trois chefs d'Etat devant se retrouver aujourd'hui à Berin, en Allemagne, pour les besoins d'un sommet du G20. Mais ADO entendait rappeler son "rang" et n'a pas hésité à mettre la pression sur le nouveau secrétaire général de l'Elysée, le Strasbourgeois Alexis Kohler. 

Le président ivoirien a donc été le premier à avoir droit à l'accolade sur les gravillons de la cour du palais du faubourg Saint-Honoré et à la fanfare de la garde républicaine. Mais à quel prix ? On était dimanche et ... jour de vote pour les élections législatives. Dans la matinée, le président Macron devait aller voter au Touquet, dans le Pas-de-Calais et suivre le déroulement du scrutin décisif pour lui, à l'entame de son mandat. 

Au bout du compte, le président Ouattara a obtenu un entretien d'une trentaine de minutes. Par contre, Macky Sall a eu droit à un entretien de plus d'une heure dans les jardins de l'Elysée. "Il faisait beau temps à Paris, et le président français entendait en profiter", résume un officiel sénégalais, pour faire comprendre que l'ambiance était à la décontraction. 

Un certain agacement pointe dans certains milieux officiels sénégalais quand ils évoquent cette obsession du président Ouattara à toujours vouloir rappeler que "la Côte d'Ivoire est la première économie de l'Uemoa", non sans préciser que "ce ne sera plus le cas dans pas très longtemps". 

Enquête

Dakarflash6



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >