Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



"Le Sénégal redessine la carte de développement du riz" (ministre)


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 30 Décembre 2015 || 35 Partages

Le Sénégal est en train de redessiner la carte de développement du riz, selon le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Papa Abdoulaye Seck, soulignant que cette céréale est de plus en plus cultivée dans différentes zones du pays .

’’Aujourd’hui, nous sommes en train de redessiner la carte de développement du riz au Sénégal’’, a-t-il déclaré dans un entretien avec la Radio télévision sénégalaise (RTS, publique).

Pape Abdoulaye Seck a indiqué que le bassin arachidier est en train de se transformer en bassin agricole en raison de la présence soutenue du riz dans les systèmes de production de cette zone agro-écologique.

’’En plus, le riz s’est imposé dans nos foyers grâce à une qualité organoleptique, sanitaire et phytosanitaire irréprochable’’, a fait valoir le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural,

Il dit avoir constaté à l’instar de tous les Sénégalais que le riz pousse actuellement, un peu partout dans le pays, notamment, au Sud, au Sud-Est, au Centre, au Nord, etc.

M. Seck a assuré que son département a incorporé les innovations technologiques dans les pratiques en développant la riziculture de plateau avec les nouvelles variétés appelées Nerica1, Nerica 4, Nerica 5, Nerica 6, NS 44.

Papa Abdoulaye Seck a réaffirmé son optimise pour l’autosuffisance en riz en 2017 en soulignant que les producteurs sénégalais ont obtenu, en un an, grâce à l’accompagnement de l’Etat, des performances jamais égalées depuis plus de 50 ans.

Le Plan Sénégal émergent (PSE) vise une production de 1.500.000 tonnes de riz paddy pour atteindre cette autosuffisance en 2017, a-t-il rappelé.

Il a fait savoir que le Sénégal a produit en 2015 plus de 917. 000 tonnes de riz paddy, soit une croissance de 64%,comparée aux années précédentes. 
 
’’En définitive, le doute n’est pas permis. Il nous faut à présent consolider et élargir les acquis que nous avons enregistré. Nous allons atteindre l’autosuffisance en riz en 2017, avec bien sûr la contribution de tous et la volonté divine’’, a –t-il assuré.
 
Papa Abdoulaye Seck a indiqué que l’agriculture sénégalaise ’’se porte très bien’’, en se basant sur les notes rédigées par des organisations telles que le CILSS,la FAO et le PAM. 

’’La production de céréales au Sahel a augmenté, en 2015, de 4% contre 82% au Sénégal. La production d’arachide a connu une hausse de 10% au Sahel contre 70% au Sénégal. La production de niébé a augmenté de 12% au Sahel contre 125% au Sénégal’’, a-t-il signalé.

Le ministre a expliqué ’’ces écarts considérables’’ par la mise en place des programmes d’adaptation aux changements climatiques et de dopage de la croissance agricole. 
 
Papa Abdoulaye Seck a néanmoins avancé que dans le secteur agricole, ‘’une bonne pluviosité n’est pas une condition nécessaire, suffisante pour avoir de bonnes récoltes’’.
 
’’Il faut mettre ensemble des ingrédients (des semences de qualité, des engrais, des produits phytosanitaires, du capital humain et technique…), qui entrent en jeu pour avoir de bonnes performances’’, a t-il dit.

APS

Dakarflash2



Nouveau commentaire :