Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Le Sénégal veut adhérer à la norme spéciale de diffusion de données (ANSD)


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 30 Juin 2016 || 45 Partages

Le Sénégal veut adhérer à la norme spéciale de diffusion de données (ANSD)
Le Sénégal s’est inscrit dans la dynamique d’adhésion à la Norme spéciale de diffusion des données avant 2017 pour améliorer son accès aux marchés internationaux de capitaux et augmenter les investissements directs étrangers, a indiqué jeudi le directeur général de l’Agence nationale de statistique et de la démographie (ANSD).

‘’L’adhésion à cette norme améliore l’accès du pays aux marchés internationaux de capitaux avec des taux préférentiel et il a le potentiel d’augmenter les investissements directs étrangers’’, a expliqué le directeur général de l’Agence nationale de statistique et de la démographie (ANSD), Aboubacar Sadikh Bèye.

Il s’exprimait jeudi au cours d’une réunion d’information sur la NSDD qui, selon lui est ’’contraignante’’ en matière de production et de diffusion des données statistiques.

La Norme spéciale de diffusion des données (NSDD) est mise en place par le Fonds monétaire international en 1996. 

Le DG de l’ANSD a précisé que seuls trois pays en Afrique (Iles Maurice et Seychelles, Afrique du Sud) ont souscrit à cette norme.

‘’Le Sénégal veut se positionner comme le prochain pays d’Afrique subsaharienne et le premier à avoir du Système général de diffusion des données amélioré (SGDD-a) vers la Norme’’, a renseigné Aboubacar Sadikh Bèye.

Pour respecter cette échéance, a-t-il poursuivi, une mission du département des statistiques du FMI a séjourné à Dakar (8-14 juin) pour appuyer l’opérationnalisation de la Page nationale récapitulative des données (PNRD).

’’Cette page permet un accès centralisé à l’ensemble des catégories de données dont la diffusion est requise par la NSDD (Norme spéciale de diffusion des données) et constitue une des exigences de la Norme’’, a expliqué le directeur général de l’ANSD.

La publication des données macroéconomiques essentielles fournira un accès facile à l’information que le Conseil d’administration du FMI a identifiée comme essentielle pour la surveillance des politiques économiques.

Ainsi, décideurs publics ainsi qu’un large éventail d’intervenants nationaux et internationaux, y compris les investisseurs et les agences de notation pourront avoir accès à ces informations.

La PNRD sera rendue publique au plus tard en fin juillet prochain, faisant ainsi du Sénégal l’un des premiers ayant mis en œuvre la recommandation du SGDD-a (Système général de diffusion des données amélioré), a relevé Aboubacar Sadikh Bèye.

APS

Dakarflash2



Nouveau commentaire :