Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Le jihadiste français Salim Benghalem condamné à 15 ans de prison


Le bourreau présumé de l'organisation État islamique a été condamné ce jeudi à 15 ans de prison au procès à Paris pour son rôle dans l'acheminement de jihadistes en Syrie.

Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 7 Janvier 2016 || 38 Partages

Le jihadiste français Salim Benghalem condamné à 15 ans de prison

Salim Benghalem, 35 ans, présente le profil des auteurs des attentats du 13 novembre, a souligné le procureur, qui a requis une peine de 18 ans contre lui, en insistant sur la dangerosité maximale du jihadiste français.

Visé par un mandat d’arrêt international, inscrit sur la liste noire des États-Unis, Salim Benghalem se trouverait toujours en Syrie où il est installé depuis 2013. Absent au procès, il a été condamné jeudi 7 janvier à une peine de 15 ans de prison pour son rôle dans l’acheminement de jihadistes français en Syrie.

Le tribunal correctionnel de Paris a, par ailleurs, prononcé des peines allant de six à neuf ans contre six autres prévenus.

Une connaissance des frères Kouachi et Ahmedy Coulibaly

Depuis son départ en Syrie, son envergure n’a cessé de croître. Salim Benghalem aurait gravi les échelons. Conducteur de poids lourds à son arrivée, il serait désormais en charge des interrogatoires des prisonniers de l’État islamique.

Cet ancien délinquant radicalisé en prison s’était mis à fréquenté à sa libération en 2010 un groupe islamiste parisien. C’est à ce moment là, qu’il  rencontre les frères Kouachi, auteurs des attentats contre le journal satirique Charlie Hebdo commis il y a un an jour pour jour, et Ahmedy Coulibaly, l’auteur de la tueurie de l’épicerie cacher, le 9 janvier 2015.

Cellules dormantes

Après ces deux attentats qui ont fait 17 morts à Paris, Salim Benghalem avait exprimé sa joie et menacée la France dans une vidéo de propagande diffusée en février 2015, appelant les cellules dormantes à prendre les armes contre les citoyens français.

Il est aussi soupçonné d’avoir été l’un des geôliers de quatre journalistes français, otages en Syrie pendant dix mois en 2013-2014, avec Medhi Nemmouche, auteur présumé de l’attaque contre le musée juif de Bruxelles qui a fait 4 morts en 2014. Il fait d’ailleurs l’objet d’une procédure judiciaire séparée pour ces faits.

Jeune Afrique


Dakarflash2



Nouveau commentaire :