Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


Législatives françaises: En marche!, une majorité absolue toute relative


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 19 Juin 2017 || 18 partages || 0 commentaires

 

La formation La République en marche sort victorieuse du second tour des élections législatives, dimanche 18 juin 2017. A lui seul, sans le Modem notamment, le parti présidentiel aurait 308 députés. Une majorité absolue, moins large que prévue, sur fond d’abstention record. Au QG national, au soir de la victoire, élus et militants positivent.

Si l’on ajoute le Modem de François Bayrou, qui a obtenu une quarantaine de députés, la majorité présidentielle est aux alentours de 350 députés, sur 577 au total au sein de l’Assemblée nationale. Majorité absolue, avec ou sans allié.

Le « raz-de-marée » n’a cependant pas eu lieu, du moins pas tel qu’on le décrivait cette semaine, remarque notre envoyée spéciale Valérie Gas. Et pour Marie-Anne Montchamp, ancienne sarkozyste qui a rejoint La République en marche, c’est une bonne nouvelle :

« Cette majorité, qui est une magnifique majorité, mais qui n’est pas le tsunami que certains avaient pu commenter, va amener un débat absolument décisif à l’Assemblée nationale et ne fera que renforcer notre action et les réformes qui viendront », prédit-elle.

Exit la tentation hégémonique. Olivia Grégoire, qui vient d’être élue dans la 12e circonscription de Paris, rappelle que des députés élus sous d’autres étiquettes pourraient voter avec LREM en fonction des textes proposés :

 

« Cette majorité, qu’elle soit extrêmement large ou moyennement large, elle vivra au plan démocratique. On a toujours dit qu’il y aurait des majorités d’action, parfois avec d’autres étiquettes politiques. »

L’ambition affichée par les élus de La République en marche, c’est donc de construire une majorité ouverte. Et pour Laetitia Avia, elle aussi nouvelle députée de Paris, il faut maintenant passer à l’étape suivante :

« On passe de cette époque qui était une époque de campagne, à une époque d’action. C’est ce que les Français attendent. »

A entendre Colette, une militante, l’action passe aussi par des efforts pour lutter contre l’abstention. « Le travail des marcheurs, les 300 000 qui sont inscrits dans le mouvement, ça va être de réconcilier la politique et la population. »

Rendre confiance aux Français pour qu’ils retournent aux urnes. C’est l’un des défis que doit désormais relever le président de la République Emmanuel Macron avec sa majorité à l’Assemblée nationale.

Rfi


Dakarflash6



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >