Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


Législatives sénégalaises: Catherine Samba Panza dirige une mission de 40 observateurs de l'UA


Dakarflash.com-L'ex présidente de transition centrafricaine, Catherine Samba Panza, conduit la Mission d’observation électorale de l'Union Africaone (MOEUA) aux législatives sénégalaises du 30 juillet 2017, a appris Dakarflash.com auprès de la Commission de l'UA (CUA), qui précise que la mission forte de 40 membres est arrivée à Dakar le 22 juillet dernier.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 26 Juillet 2017 || 181 partages || 0 commentaires

Législatives sénégalaises: Catherine  Samba  Panza dirige une mission de 40  observateurs de l'UA
Ces observateurs sont issus de 24 pays africains à savoir Algérie, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire, Djibouti, Gabon, Guinée Equatoriale, Libye, Mali, Mauritanie, Niger, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, République Sahraouie, Rwanda, Sierra Leone, Soudan, Soudan du Sud, Tchad, Togo, Tunisie et Zimbabwe.


"La Mission est appuyée par une équipe technique composée de fonctionnaires de la CUA, du Parlement panafricain (PAP) et de l’Electoral Institute for Sustainable Democracy in Africa (EISA). La Mission est déployée sur décision du Président de la Commission de l’Union Africaine (CUA), S.E. M. Moussa Faki Mahamat, pour observer et rendre compte du déroulement de ce processus électoral. Conduite par S.E. Madame Catherine Samba Panza, ancienne Présidente de la Transition en République Centrafricaine, la Mission est forte de 40 observateurs qui sont ambassadeurs accrédités auprès de l’Union Africaine à Addis Abeba, parlementaires panafricains, responsables d’organes de gestion des élections, et des d’organisations de la société civile africaine", informe la Commission de l'Union Africaine dans un communiqué de presse.


Durant son séjour qui prend fin le 4 août, la mission procédera à une observation et une analyse indépendantes, objectives et impartiales de la conduite du scrutin, à la lumière des dispositions pertinentes de la Charte Africaine de la Démocratie, des Élections et de la Gouvernance adoptée en 2007 et entrée en vigueur en 2012, qui vise à rehausser les processus électoraux en Afrique, renforcer les institutions électorales et la conduite d’élections équitables, libres et transparentes; la Déclaration de l’OUA/UA sur les principes régissant les élections démocratiques en Afrique de 2002; les Directives de l’UA pour les missions d’observation et de suivi des élections de 2002 et d’autres instruments internationaux pertinents régissant l’observation des élections. Son observation et analyse reposeront également sur le cadre juridique pour l’organisation des élections législatives en République du Sénégal.


A cet effet, outre l’observation électorale directe, la MOEUA prévoit des rencontres avec divers acteurs du processus électoral, notamment les autorités institutionnelles, les coalitions des partis politiques et indépendants en compétition, les organes de gestion et de supervision des élections, les représentants des médias ainsi que les organisations de la société civile sénégalaise. Elle interagira également avec les autres Missions d’observation électorale et Missions diplomatiques présentes au Sénégal. La MOEUA rendra public, au cours d’une conférence de presse qui se déroulera le mardi 1 août 2017 à 15h à Dakar, ses conclusions préliminaires publiques sur le déroulement du scrutin et formulera, si nécessaire, des recommandations à l’attention des acteurs du processus électoral sénégalais. Un rapport final global plus détaillé sera publié à l’issue du processus électoral.

Dakarflash6



Nouveau commentaire :