Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Les graves révélations de Jeune Afrique sur les intentions présumées de l’Imam Alioune Ndao


Revenant en détails sur l’arrestation de l’Imam Alioune Ndao, l’hebdomadaire Jeune Afrique a fait de renversantes révélations.

Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 8 Février 2016 || 716 Partages

Les graves révélations de Jeune Afrique sur les intentions présumées de l’Imam Alioune Ndao

L’hebdomadaire Jeune Afrique s’est intéressé dans son édition de la semaine dernière à la menace terroriste qui plane sur le Sénégal. L’hebdomadaire panafricain n’a pas fait dans la dentelle pour revenir sur une affaire qui a fait l’actualité au Sénégal courant octobre-novembre 2015. Il s’agit de l’arrestation de l’Imam Alioune Ndao de Kaolack.

En effet, ce dernier a été appréhendé dans la nuit du 26 au 27 octobre à son domicile. Les services français auraient intercepté plusieurs appels téléphoniques de l’imam et ont alerté leurs homologues sénégalais. Un détachement du Groupe mobile d’intervention a fait une descente musclée chez lui, sous les yeux impuissants de ses épouses, pour le mettre aux arrêts avant de l’acheminer à Dakar sous bonne escorte. Mais en dépit de ce que veulent bien croire ses défenseurs, l’imam Ndao n’est pas exempt de reproches.

Selon une source de Jeune Afrique, beaucoup d’argent et un téléphone satellite ont été trouvés chez l’imam salafiste soupçonné d’accointances avec les milieux djihadistes.

De plus, le coordonnateur de l’Association des imams et oulémas du Sénégal/Section Kaolack et ses acolytes utilisaient plusieurs téléphones et plusieurs cartes SIM appelées “puces” au Sénégal. Des accusations balayées du revers de la main par ses fidèles à l’image de Daouda Seck qui est d’avis qu’il s’agit-là de rumeurs visant à discréditer son maître aux yeux de l’opinion même s’il reconnait que l’Imam Ndao évoquait de temps en temps le djihad dans ses prêches.

En tout état de cause, son arrestation sonna le début de ce qui ressemble fort aux yeux de beaucoup d’adeptes du salafisme de chasse aux sorcières. L’épouse d’un combattant de Boko Haram, par ailleurs fidèle de l’Imam Ndao et sa belle-sœur sont arrêtées à Guédiawaye.

Ces deux proches de Makhtar Diokhané ne seront pas les seuls à être inquiétés. Les gendarmes vont également cueillir un certain Saliou Niang, vendeur de pièces détachées à Liberté VI et Ibrahima Hanne. Selon Jeune Afrique, tout ce beau monde songeait à frapper Touba et Tivaouane, les deux villes saintes du Sénégal. Ce qu’ils n’auront pas l’occasion de concrétiser si telle était réellement leur visée.

Poursuivis pour association de malfaiteurs, financement du terrorisme, blanchiment de capitaux, acte de terrorisme et apologie du terrorisme, l’imam et ses supposés complices sont placés en détention préventive. Apres quelques jours à Rebeuss, l’Imam Ndao et deux de ses acolytes ont été transférés à la maison d’arrêt et de correction de Saint-Louis tandis que les deux femmes du groupe, Coumba Niang et Marième Sow restent à la section féminine du Camp pénal.

Bzz.sn


Dakarflash2




1.Posté par Aphrodisiaque le 09/02/2016 11:05
Chers membres nous vous proposons un produit efficace contre l'éjaculation précoce. Il vous permet de faire 3 fois plus de temps durant le rapport. Il est sans effets secondaires et est a prendre 15 mn avant le rapport. Livraison gratuite.Appelez vite au 70 325 08 41

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >