Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Les syndicats d’enseignants envisagent de "grosses perturbations" dans la fonction publique


Les organisations syndicales de l’enseignement, de la justice, de la santé et de l’agroalimentaire ont uni leurs forces pour donner une "nouvelle proportion" à leurs différentes revendications, a constaté l’APS.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 2 Mars 2016 || 158 Partages

Les syndicats d’enseignants envisagent de "grosses perturbations" dans la fonction publique
Ces différentes organisations syndicales ont annoncé, mercredi en marge d’une marche tenue à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), "des manifestations de grandes envergures".
 
 
L’annonce est faite par notamment les responsables des syndicats d’enseignements que sont le Syndicat autonome des enseignants du supérieur (SAES), le Cadre unitaire syndical des enseignants du moyen et du secondaire (CUSEMS) et le Grand cadre des syndicats d’enseignants.
 
 
Ils ont été soutenus dans leur volonté de perturber "la paix sociale" par leurs amis du Syndicat autonome des médecins du Sénégal, du Syndicat des travailleurs de la justice (SYTJUST) et de la Fédération générale des travailleurs du Sénégal (FGTS).
 
 
"Dans un élan unitaire, nous comptons mobiliser les travailleurs de tous les secteurs pour dérouler des plans d’action pour amener le gouvernement du Sénégal à honorer ses engagements et redonner aux travailleurs leur véritable place dans la mise en œuvre de ses politiques", a déclaré Mamadou Lamine Dianté, coordonnateur du Grand cadre des Enseignants, au nom de tous les syndicats présents.
 
 
Le SAES, le CUSEMS et le Grand cadre avaient, entre autres, syndicats signé, en février 2014, un protocole d’accord avec le gouvernement dans lequel l’Etat s’engageait à faciliter leur accès au logement et à procéder à l’augmentation des budgets, à la prise en charge sanitaire et à l’amélioration de leurs conditions de travail en vue de favoriser des années scolaires apaisées. 
 
 
Estimant que les échéances sont dépassées, les syndicats d’enseignants avaient marché le 18 février dernier pour dénoncer le non-respect du protocole des accords par le gouvernement sénégalais.
 
 
Le front unitaire des syndicats d’enseignants déroule aussi un plan d’actions pour paralyser le système éducatif avec une série de grèves entamée depuis lundi et qui se poursuit actuellement.
 
 
"Des manifestations de grandes envergures sont prévues à partir de ce mois de mars. Nous organiserons le grand rassemblement des travailleurs, la marche nationale des travailleurs et d’autres activités avec les centrales syndicales", a poursuivi M. Dianté.
 
 
"Cette dynamique d’action unitaire restera en vigueur tant que le gouvernement du Sénégal ne matérialise les engagements pris avec les travailleurs de notre pays", a-t-il ajouté. 
 
 
Les organisations syndicales de ces différents secteurs d’activités ont marché de la grande bibliothèque de l’UCAD au rectorat en passant devant les facultés de Lettres modernes, des Sciences techniques et celle des Sciences juridiques.

APS

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >