Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Les victimes remplissant les conditions juridiques seront indemnisées (DG CICES)


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 14 Décembre 2015 || 41 Partages

Les victimes de l’incendie du pavillon vert remplissant les conditions juridiques d’indemnisation seront dédommagées, a promis, lundi à Dakar, le Directeur du Centre international du commerce extérieur du Sénégal (CICES), Cheikh Ndiaye.
 
Un incendie dont l’origine reste à déterminer s’est déclaré, dans la nuit du samedi à dimanche, au Pavillon vert du Centre international du commerce extérieur du Sénégal (CICES) où se tient la 24e Foire internationale de Dakar (FIDAK).
 
Le sinistre s’est produit aux environs de 2h 30mn, selon le responsable de la Brigade nationale des sapeurs pompiers préposée au CICES, le Lieutenant-colonel Moussa Niang, soulignant que le feu a causé d’énormes dégâts matériels dans les stands des exposants. 
 
Le Pavillon vert regroupe prés de 250 exposants des pays comme le Pakistan, l’Inde, les pays du Maghreb, la Syrie, le Mali, le Benin, le Togo et le Burkina Faso. Environ 80% des marchandises dont la plupart de produits cosmétiques sont détruites.
 
"Une indemnisation requiert des conditions. On ne peut pas le faire n’importe comment mais, ce qui est sûr et clair est que toute victime qui remplit les conditions juridiques d’indemnisation sera indemnisée", a-t-il dit lors d’une conférence de presse.
 
M. Ndiaye a expliqué que des mesures ont été prises pour estimer les dégâts matériels. "Pour le moment se faire une idée chiffrée du volume exact des dégâts sera difficile mais il y a les traces de la douane, la surface, le type de produits exposés. Tout cela confronté, on peut tirer une estimation", a-t-il dit.
 
"Ils étaient sous tension, affolés et on leur a donné une fiche de renseignement à remplir au sortir de cela nous avons totalisé 77 fiches de renseignements. Ce ne sont que des déclarations verbales, nous allons confronter ces déclarations aux fichiers du CICES lors de leurs réservations", a soutenu M. Ndiaye.
 
Revenant sur les causes de l’incendie, il a indiqué qu’elles restent toujours à être déterminées mais a rassuré que deux experts ont été recrutés pour définir les causes de l’incendie et que "l’enquête suit son cours".
 
"Pour éviter des catastrophes de ce genre à l’avenir, des mesures supplémentaires sont mises en place. Nous avons retenu de redoubler la patrouille nocturne avec l’appui de la gendarmerie et l’instruction du ministère du commerce et de ne plus fermer les pavillons la nuit", a-t-il assuré. 
 
Le directeur général du CICES a souligné que la cellule psychologique fonctionne bien. Et que toute victime qui a besoin d’un appui psychologique peut aller au service médical rencontrer le docteur du CICES El Hadji Malick Seck.
 
"Le pavillon vert n’est pas en mesure pour le moment d’abriter un événement parce que 95% de ce pavillon est totalement noirs et remplis de fumée toxique", a-t-il expliqué.

"Les victimes déjà identifiées seront relogées dans une bâche de 1500 mètres carrées afin de les permettre de continuer leurs activités commerciales", a relevé M. Ndiaye.
APS

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 22:18 Les menaces de Macky Sall aux voleurs de bétail