Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Lettre ouverte au Président Macky Sall (Par Mahib Hane)


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 5 Juillet 2016 || 1484 Partages

Monsieur le Président de la République,
Compte-tenu de la nature sensible du sujet, mon message va vous paraître sans doute différent des habituels, peut-être même insolite. Je reste quand-même confiant que votre analyse critique sans préjugés, témoignera en toute probabilité dans le sens réel. J’exprime pour la seconde fois publiquement en laissant derrière moi mon sens d'une réflexion diplomatique car je suis préoccupé par ce cas de licenciement injuste.
J'ai été  licencié depuis le 15 Décembre 2014 par le directeur général des aéroports du Sénégal. J'estime que si j'ai été jeté à la rue comme un malpropre alors que j'étais en congé, c’est parce que j'ai osé dénoncer le conseiller politique de Papa Maël Diop, Daouda KENEME qui avait fait du faux au consulat général de France à Dakar. Curieusement le licenciement a été antidaté, puisqu’il est intervenu bien avant les deux dates du conseil de discipline à l’issue duquel était censé provenir la décision.
Ouvrez l'œil Monsieur le Président de la République et regardez bien dans quelle logique suicidaire que vous avez inscrit votre action politique à la tête de l'Etat. Rien ne vous obligeait pourtant à ces choix périlleux qui vous ont conduit à créer autour de vous une psychose terrible, vous le savez peut être mieux que moi et vous persistez allant ainsi droit dans le mur de façon délibérée. Il se peut que je me trompe, et si c’est le cas, j’espère Monsieur le  Président, que vous saurez me pardonner.


Gérer l'Etat n'est pas de l'apanage d'hommes légers et volatiles, inconstants et volages, encore moins d'aventuriers prêts à vendre leurs services au plus offrant; gérer l'Etat c'est l'affaire des hommes d'Etat qui ont été nourris à la sève de l'Etat, qui savent ce qu'est l'Etat et dont l'action s'inscrit dans le respect strict des principes et lois qui fondent l'Etat.
J’ai toujours œuvré dans l’équité, le bon sens et la sagesse. J’ai de la considération et le respect pour tous mes compatriotes sans aucune distinction, à l’exception des idées extrémistes d’où qu’elles viennent. C’est pour dire que j’ai réussi à atteindre ce niveau, à la faveur de mon labeur sans avoir bénéficié d’aucun passe-droit. J’espère que vous sauriez me lire et mieux encore, me comprendre.
Je vous avoue, monsieur le Président  de la République, que je n’arrive plus à trouver le sommeil. Et je ne serai soulagé que lorsque vous en preniez connaissance. Que je m’efforcerai de gommer cette injustice de mon esprit. Vous devez mobiliser toutes les potentialités existantes pour augmenter les chances d’une stratégie de lutte contre l’injustice. Notre pays traverse une période difficile, une situation invraisemblable.


Monsieur le Président de la République, la mémoire est parfois oublieuse et je ne vous en tiens pas rigueur.
Aussi, au regard de l'enchainement des événements relatifs à mon licenciement, à la course de radier un homme propre, de la malveillance qui respire cette précipitation, j'ai préféré vous saisir car vous êtes à la tête de la magistrature suprême.
Monsieur le Président de la République, j’ai toujours servi mon pays depuis mon très jeune âge avec naïveté et confiance, avec croyance et espérance et même au-delà de mes capacités avec force et détermination. Je suis ce qu’on appelle un enfant du peuple issu d’une famille très modeste.
En ma modeste personne, je vous prie de veiller à une gouvernance cohérente et égalitaire dans la confiance et la justice naturelle basée sur les droits de chacun, car la confiance est un point de départ mais aussi un but. Elle imposera le retour à l’habituel, à l’authenticité et à la facilité des relations entre vous et le peuple sénégalais. A vous, monsieur le Président, de voir ce qui en vaut la peine !
Espérant une suite à cette lettre, avec mon profond respect et mon respectueux dévouement, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma très haute considération.
MahibH.

Lettre ouverte au Président Macky Sall (Par Mahib Hane)

Dakarflash2



Nouveau commentaire :