Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Levée de corps des huit victimes du drame de Demba Diop: Le coup de sifflet final !


La famille du foot sénégalais, réunie hier à la morgue de l’hôpital Le Dantec, a rendu un dernier et vibrant hommage aux victimes de la tragédie du stade Demba Diop. Debout comme un seul homme, dirigeants sportifs, parents et amis ont dit adieu aux défunts amoureux du ballon rond. Partis à jamais !

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 18 Juillet 2017 || 873 partages || 0 commentaires

 

La douleur a une odeur. Pape Malla Ba vit cette terrible senteur incandescente et étouffante, depuis la perte douloureuse de sa nièce, Oulimata Tall. Supportrice du Stade de Mbour décédée samedi dernier, lors du drame survenu à la finale de la coupe de la ligue, qui opposait l’Union Sportive de Ouakam (uso) au Stade de Mbour.

 

Venu assister à la levée du corps de sa défunte nièce et des sept autres victimes hier, à la morgue de l’hôpital le Dantec, Malla peine à articuler ses mots. Le son de sa voix cassée est presque inaudible. Le pas lourd, l’oncle maternel de Oulimata dégaine une mine des mauvais jours. Manifestement, la perte prématurée de sa nièce chérie, partie à la fleur de l’âge sans dire au revoir, l’afflige profondément. Et il ne peut s’en cacher.
 

Pape Malla Ba se confie en ces termes: « j’ai appris que Oulimata Tall a, à 3 reprises, reporté son départ sur Dakar. Mais finalement, elle est venue suivre la finale au stade Demba Diop. Où elle était pourtant accompagnée par une de ses sœurs et deux de ses frères. Mais seuls ces derniers sont rentrés sains et saufs à Mbour. Par la volonté de Dieu, Maître des créatures. Certainement, son heure avait sonné. Chacun attend ce jour si proche. Que Dieu accueille les défunts dans son paradis céleste. Amine ! »
 

Comme Oulimata, ils sont sept autres à faire un aller sans retour. Au grand dam du peuple sénégalais. Et hier, parents, proches et amis sont venus nombreux faire un dernier Adieu aux défunts supporters Mbourois. Eux, ce sont Oulimata Tall, Babou Seydou Diouf, Mame Boucounta Sow, Assane Dione, Khalifa Mbaye, De Gaulle Gomis, Assane Faye et Niokhor Diouf. Tous, morts samedi  dernier, suite à l’effondrement d’un pan du mur du stade Demba Diop, abritant la finale de la coupe de la ligue qui opposait l’US Ouakam au Stade de Mbour. Tous partis sur la pointe des pieds. Après leur levée de corps, les parents encore sous le choc, ont pu avoir possession des dépouilles, via des corbillards.
 

Toujours est-il que cette tragédie de Demba Diop a indisposé plus d’un, surtout, ou presque, l’on a condamné l’incident, pilonné à l’artillerie lourde les assaillants et tiré à boulets rouges sur les autorités compétentes en marge de ces compétitions. Incontestablement, la pluie de désolations a inondée le Sénégal du sport.
 

D’ailleurs, le ministre du sport, Matar Ba, le président de la fédération sénégalaise de football (fsf), Me Augustin Senghor, les présidents du Stade de Mbour et de Mbour Petite Cote, respectivement Serigne Saliou Samb et Mbaye Diouf Dia, entre autres, ont tenu à rendre un vibrant hommage à ces défunts amoureux du ballon rond. Partis à jamais.
 

A la fois attristée et consternée, la famille du football sénégalais a appelé les uns et les autres à calmer les ardeurs, bannir la violence et ériger le Fair-play en règle d’or. A cet égard, Pape Malla Ba estime que le salut du football réside dans le Fair-play. « Le stade Demba Diop ne pouvait contenir tout ce monde, car les supporters de l’Union sportive de Ouakam pouvaient remplir, seuls, les gradins. Il était plus raisonnable d’organiser la finale ailleurs. Cependant, les supporters doivent toujours, et à tout moment, avoir la culture du Fair-play. Le football ne rime pas avec la violence », conseille l’oncle de la défunte Oulimata Tall.
 

Une leçon de vie pour celui qui a perdu sa bien-aimée nièce à cause de la furie meurtrière de supporters. Lesquels ont, probablement, écrit les plus sombres pages du foot de l’histoire du Sénégal indépendant. L’on se souviendra. Sûrement !

Avec L’Observateur.


Dakarflash6



Nouveau commentaire :