Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Levée du corps du Dg de l’Anrac: Les autorités fondent en larmes


L’émotion était vive, hier, à l’hôpital de la paix de Ziguinchor. Proches, amis, parents de Sidya Djiba ont fondu en larmes, lors de la levée du corps du défunt. L’occasion a été pour certains de nos interlocuteurs d’apporter leurs témoignages sur la personne du Dg de l’Anrac.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 7 Octobre 2015 || 223 Partages

Levée du corps du Dg de l’Anrac: Les autorités fondent en larmes
Malgré la brutalité de la mort du directeur général de l’Agence nationale pour la relance des activités socio-économiques de la Casamance, toutes les autorités politiques de la région se sont présentées, hier tôt le matin, à l’Hôpital de la paix de Ziguinchor. Ces derniers ont pris part à la levée du corps de Sidya Djiba, décédé lundi dernier des suites d’un arrêt cardiaque. A notre arrivée sur les lieux, presque tout le monde était déjà là, les visages crispés. L’émotion était très vive. Tout à fait du côté du portail de la morgue de l’hôpital, se trouvaient, les autorités administratives, coutumières, politiques et religieuses. 

Pendant ce temps, les femmes, elles, étaient sous le hangar avec des pleures que l’on pouvait entendre même étant hors de la morgue. L’atmosphère était tout autre. Et c’est vers les coups de 11 heures que le cortège funèbre a quitté Ziguinchor pour la commune de Thionck-Essyl où repose désormais Sidya Djiba. 

Lors de la cérémonie de levée du corps, nombreux sont ses amis, proches collaborateurs, camarades de parti à apporter leurs témoignages sur ce fils de la Casamance. Prédécesseur du défunt à la tête de l’Anrac, le ministre Moustapha Lô Diatta retient de M. Djiba, un homme de qualités qui réunissait toutes les compétences pour amener à bon port les charges qui lui ont été confiées par le président Macky Sall. ‘’Je vais d’abord m’incliner devant la mémoire du défunt puis présenter mes sincères condoléances à la famille éplorée et à tous ses proches et amis. Vous comprenez que c’est difficile pour moi de parler du défunt Sidya Djiba, un homme extrêmement bon, très affable et très ouvert, un grand militant de l’Alliance pour la République dont l’engagement n’est plus à discuter. L’engagement professionnel de Sidya Djiba a donné à l’Anrac des derniers mois un souffle nouveau, c’est vraiment une perte immense pour le Sénégal’’, a dit Moustapha Lô Diatta. 


‘’C’est un proche parent, un collaborateur dans le vrai sens du mot qui vient de s’éteindre », a livré dans la tristesse et la peine le ministre conseiller et chef de Cabinet du président de la République. 

Selon Abdoulaye Badji, l’homme a tout le temps fait preuve d’une grande fidélité politique et d’un engagement patriotique pour son pays, le Sénégal. M. Badji a également révélé devant notre micro que Sidya était dans une lancée certaine pour relever les défis au niveau de l’Anrac. 

Pour le maire de Thionck-Essyl, c’est une lourde perte, un homme de consensus; un acteur du développement s’en est allé à jamais. ‘Nous venons de perdre un garçon engagé pour la cause de sa commune, un jeune qui n’a pas oublié qu’en dehors de la politique il y a les relations humaines. Il s’est évertué à nous accompagner dans toutes les actions de développement de notre collectivité locale », a indiqué Oumar Okala Badji. 

Le président du Conseil de surveillance de l’Anrac, Pascal Kotimagne Manga, louera, lui, la disponibilité de cet ingénieur en Géologie, qui a juste fait quelques mois à la tête de l’agence. Une disponibilité qui, en quelques mois, selon M. Manga, a provoqué une phase d’accélération du processus de relance de l’Anrac, qui était dans une phase difficile ces dernières années. 

« Nous avons découvert en lui un garçon compétent, serein, disponible et d’une grande humilité. Une très lourde perte pour la Casamance ». Dixit Pascal Kotimagne Manga. Les larmes aux yeux, le président du Conseil départemental de Bignona n’a pu sortir un seul mot devant les caméras braquées sur lui. Mamina Kamara était terriblement affecté par la disparition subite de son premier adjoint au Conseil départemental. 

Pourtant les deux hommes étaient ensemble la veille de ce que l’on peut comparer à un drame. Mamina Kamara n’avait que ses yeux pour pleurer son frère, ami, camarade de parti, M. Djiba. Venu représenter le président de la République, le gouverneur de région a tenu lui aussi à rappeler les qualités du défunt qu’il ne connait pas assez. « Je ne le connais pas assez, mais à travers les témoignages que j’ai toujours reçu de lui dans mon bureau, je sais que Sidya est un homme bon », a soutenu Ibrahima Sakho. Il a aussi rassuré à la famille du défunt quant à la mission qui lui a été assignée. « Sachez que le président est satisfait de Sidya Djiba, oui il est très satisfait de son travail », dira M. Sakho devant le nombreux public venu accompagner le défunt à sa dernière demeure. 

Abdourahmane Diallo 

Lateranga.Info 

Dakarflash2



Nouveau commentaire :