Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Ligue 1: Suneor et Ngor ménagent leur monture


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 9 Juin 2016 || 8 Partages

 

Pour s’extirper de la zone rouge (14e et dernier au classement avec 25pts), l’entraineur ngorois, Sidath Sarr, entend gagner les deux dernières journées. «Ce sont des matchs qui seront très difficiles. Nous allons continuer à y croire. Ce sera compliqué pour nous mais, on va redoubler d’effort dans le travail. Pour ce qui concerne l’heure de l’entrainement, on va désormais s’entrainer le soir conformément à l’heure des matchs. Au lieu de faire le travail le matin, on a choisi le soir. Comme on doit déplacer pour cette journée, les choses ne seront pas faciles. Il faudra préparer nos joueurs à tout », indique t-il.

Moins exposée que les olympiens, la Sunéor de Diourbel sait également que le moindre faux pas pourrait s’avérer fatal. D’autant que les Huiliers ne  pointent à la 11e place à deux points seulement de Ndiambour (26pts), première équipe relégable.  Ce qui oblige son entraîneur Louis Dominique Coly à d’adopter un rythme de travail plus conforme au mois de Ramadan.

«On s’entraine en fraicheur pour économiser de l’énergie. Au lieu de 16H, on commence le travail à 17H 30. On a constaté que tout le groupe jeûne sauf quelques joueurs. De ce fait, on est obligé de travailler conformément aux exigences du mois de Ramadan. On fait un travail sans intensité. Pour prévenir les risques de déchirures, de désadaptation, on change juste les heures d’entrainements et on diminue la durée de la séance », explique-t-il. 

Poursuivant son propos, le coach des Huiliers soutient que le jeûne n’est pas recommandé en milieu de sport. «Comme  nous  sommes obligés, il faut compter avec les risques. C’est à dire le manque de calorie.

Pour faire du sport, on en a suffisamment besoin dans le corps. Mais aussi de la nourriture pour alimenter le corps humain. Si l’on se prive de boire et de manger, à un certain moment de l’activité sportive, nous serons obligés de puiser de l’énergie dans les organes. Ce qui n’est pas normal. Comme on lutte pour le maintien, nous allons accompagner les joueurs avec le médecin du club afin de dérouler la plus belle des manières les deux dernières journées qui nous restent pour le maintien du club en ligue1 », a ajouté l’ancien entraineur de l’équipe nationale des  U17 du Sénégal.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >