Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



MANIFESTATIONS EN GAMBIE: Venue réclamer la libération de son mari, Kaddy Fatty et son bébé de 4 semaines arrêtés et mis en prison


Des dizaines de personnes ont été arrêtées hier par les forces de l’ordre, lors de la mobilisations des militants et sympathisants de l’UDP, venus apporter leur solidarité et réclamer la libération d’Ousainou Darboe et ses codétenus, qui devaient faire face au juge de la Haute Cour de justice.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 10 Mai 2016 || 1033 Partages

MANIFESTATIONS EN GAMBIE: Venue réclamer la libération de son mari, Kaddy Fatty et son bébé de 4 semaines arrêtés et mis en prison
Parmi elles, figure la dame Kaddy Fatty qui a été arrêtée avec que son bébé de 4 semaines qu’elle portait. Une situation qui a révolté plus d’un. Et une qui n’en revient pas, a contacté le journal freedomnewspaper, afin que l’affaire soit rendu publique et que l’enfant puisse retrouver sa mère.

« Je fais appel à votre journal pour rendre publique, s’il vous plaît, l’histoire de Kaddy Fatty. Cette dame, est une victime de la répression étatique. Elle et son bébé ont été prises en otage par les voyous de Yahya Jammeh. Je suis dévasté en ce moment. Mon coeur est meurtri », a déclaré la source du journal.

Kaddy Fatty est en réalité la femme de Modou Fatty, arrêté et détenu en même temps que le leader de l’UDP et Cie. Sa femme s’était jointe naturellement aux manifestants d’hier, par solidarité et pour réclamer comme tous, la libération de son mari et de ses compagnons d’infortune.

Interpellée par les éléments de l’Unité d’intervention de la Police (PIU), elle a été conduite avec son nourrisson, au quartier général de la PIU à Kanifing. De là-bas, elle a été séparée de son bébé, resté sur place, et conduite en prison.

Appelant la communauté internationale et les organisations de défense des droits de l’homme à agir face aux dérives des forces de sécurités à la solde de Yaya Jammeh, le journal note que même en temps de guerre, les femmes et les enfants bénéficient de protection, à plus forte raison lors d’une manifestation pacifique, comme c’était le cas lundi à Banjul.

Freedomnewspaper

Dakarflash2



Nouveau commentaire :