Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



MARCHE DES ENSEIGNANTS DE LUCAD LE 23 AOÛT: Le Saes reprend du service


Le Syndicat Autonome de l’Enseignement Supérieur (SAES) compte marcher le mardi 23 août 2016, de l’IFAN au Camp Claudel. Au menu des revendications des camarades de Malick Fall, le paiement des salaires des professeurs Malick Ndiaye et Amsatou Sow Sidibé. Mais aussi la transparence dans la gestion financière de l’UCAD.

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 20 Août 2016 || 34 Partages

MARCHE DES ENSEIGNANTS DE LUCAD LE 23 AOÛT: Le Saes reprend du service

Après une  accalmie de quelques mois, le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) rue à nouveau dans les brancards. Et cette fois-ci, c’est surtout pour réclamer le paiement par l’institution universitaire des salaires de deux de leurs collègues professeurs. ‘’Depuis leur limogeage du gouvernement, Malick Ndiaye et Amsatou Sow Sidibé  n’ont pas perçu leurs salaires’’, clame  le coordinateur du Saes section Dakar, Yankhoba Seydi. Cette situation a duré, selon lui, deux ans presque pour le coordonnateur du Front pour la République des valeurs (FCRV), Malick Ndiaye et 7 à 8 mois pour la présidente de Car Lenen, Amsatou Sow Sidibé.

Les Syndicalistes du Saes pensent que c’est un problème politique qui a été transposé à l’université car même étant ministre, ils n’ont jamais cessé d’exercer leur fonction d’enseignant. ‘’Nos collègues qui se sont donnés corps et âmes pour la formation de milliers d’étudiants et qui, il y a tout juste quelques mois, servaient la République à son niveau le plus élevé, ne méritent pas cela ’’, s’exclame M. Seydi. Le Saes exige ainsi la réparation immédiate des torts causés à leurs camardes. Et proteste contre la gestion hasardeuse du temple du savoir. ‘’Nous avons la malchance d’avoir un recteur qui voyage deux fois de plus que le ministre de tutelle et qui ne ramène  rien de concret tout en s’opposant aux voyages d’études et aux sommes dues aux professeurs dont il a toujours bénéficié’’, déplore Yankhoba Seydi.

Le Saes revendique aussi la transparence dans la gestion financière. En effet, les syndicalistes fustigent le flou sur certaines dépenses à l’image de celles effectuées pour le déménagement de l’office du Bac, et pour lesquelles deux versions sont avancées. L’Office argue que le déplacement est fait sur fonds propres contrairement au Rectorat qui explique que cela a été fait par les deniers du promoteur qui a gagné le marché de la réfection. Sur ce, les camarades du nouveau secrétaire général Malick Fall invitent les corps de contrôle de l’Etat à faire la lumière sur ces dossiers.

 Le Recteur Ibrahima Thioub joint par EnQuête affirme qu’’il n’a pas été saisi hiérarchiquement. Néanmoins ‘’si les informations relayées par la presse nécessitent une réponse, elle sera faite officiellement’’, tient-il à préciser.

Enquête


Dakarflash2



Nouveau commentaire :