Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



MBOUR : Les voleurs saouls se bagarrent et atterrissent au Commissariat central


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 13 Juillet 2016 || 290 Partages

Moïse Ngom et Amadou Diop ont été déférés au parquet pour le délit de vol de bétail avec moyen de locomotion. Le troisième larron reste toujours en cavale. Vendredi dernier, ils ont volé un boeuf dans le village de Ndiaganiao, département de Mbour et l’ont transporté dans la capitale de la Petite Côte à bord d’un véhicule Peugeot pour le revendre.


Après une partie de beuverie, les «amis» se sont bagarrés avant d’atterrir au commissariat où le vol a été éventé. Le jour des faits, Moïse le chef de gang s’était posté dans la brousse en train de guetter les mouvements du berger. Dès que le bœuf s’est séparé du troupeau, il en a profité pour saisir la bête et disparaitre avec. Ils appellent un taxi-bagages de marque Peugeot à bord duquel ils ont emporté le butin. Arrivés dans la ville de Mbour, tous les trois décident de cacher l’animal dans une maison du quartier de Gouye Mouride. Pour fêter le coup qu’ils venaient de réaliser, ils se rendent dans un tripot pour trinquer au vol parfait qui a été bien planifié. Au moment où ils se la coulaient douce en attendant d’écouler le butin, une dispute éclate entre eux.


Sous l’emprise de l’alcool, les brigands vont finir par se bagarrer. Moïse, le plus téméraire, loue donc un taxi et peaufine une stratégie. Il demande à ses acolytes de l’accompagner quelque part pour régler quelques affaires. Naïfs, les deux complices embarquent de nouveau avec lui dans le véhicule Peugeot, sans imaginer une seule fois ce que ce dernier avait derrière la tête. Arrivés au niveau du commissariat central de Mbour, Khadim et Amadou Diop ont su qu’ils ont été roulés dans la farine par leur acolyte. Avant que le taxi ne s’arrête, ils ouvrent les portières et prennent la clé des champs. Les limiers et les Asp se mettent à leur poursuite et  mettent la main sur Moïse et Amadou. Pris de panique devant les enquêteurs, Moïse avoue en déclarant qu’il est venu livrer «ces gens» qui ont volé un boeuf. Or, au départ, il voulait porter plainte contre ses camarades qui se battaient sous l’emprise de l’alcool. Quant à Amadou, il s’est déchargé sur Moïse, l’accusant d’être le principal instigateur du vol. Sachant que les carottes étaient cuites, les deux acolytes ont finalement avoué et ont montré la cachette où ils avaient soigneusement gardé le boeuf.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >