Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


Macky Sall à Abidjan : « Le vrai développement passera par le chemin de fer, c'est un besoin urgent »


A la 2e édition de la Conférence Internationale sur l'Emergence de l'Afrique en Côte d'Ivoire, le Président Macky SALL a plaidé pour des infrastructures ferroviaires en Afrique.

Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 2 Avril 2017 || 1621 partages || 0 commentaires

 

Alors que l’autoroute Lagos-Dakar et la boucle ferroviaire Ouest africaine sont en quête de financements, le président Sénégalais Macky Sall plaide pour le développement du chemin de fer en Afrique. Monsieur Sall a fait ce plaidoyer ce matin à Abidjan à l’occasion de la deuxième Conférence internationale pour l’émergence en Afrique qui s’est ouverte ce mardi dans la capitale Ivoirienne. 

Arrivé à Abidjan pour participer à la cérémonie officielle d'ouverture de la deuxième Conférence internationale pour l'émergence de l'Afrique (CIEA), Macky Sall a plaidé ce mardi pour le développement du chemin de fer dans la sous-région ouest africaine. 

« La route a une portée limitée mais le vrai développement passera par le chemin de fer », a fait savoir le président Sall devant ses homologues africains, Alassane Ouattara, Alpha Condé et Ellen Johnson-Sirleaf. 

Et le président Sall d'ajouter que « la marche vers l'émergence requiert une bonne cadence surtout la persévérance. Ce sont des pratiques à remettre en cause, des pratiques dogmatiques à changer ». 
 

A l'image du Sénégal

 

Le chef de l'Etat sénégalais qui a mis le cap sur les infrastructures en 2019, la fin de son premier mandat, a aussi exprimé ce matin son optimiste quant à l'avenir du berceau de l'humanité en ces termes: « Notre continent est sur la bonne voie, le défi s'est de rendre cette dynamique irréversible ». 

Depuis son arrivée au pouvoir en 2012, le quatrième Président sénégalais a lancé de nombreux projets d'infrastructure. Après avoir sorti de terre « l'échangeur de l'Emergence », un pont de 8 milliards de F Cfa, le tombeur de Wade s'est attaqué à d'autres chantiers. Le dernier en date dans le domaine des infrastructures terrestres et non moins important, le Train express régional (TER). Un projet de transport ferroviaire au Sénégal qui vise à relier pour 2019 la capitale, Dakar, au futur aéroport international Blaise-Diagne en 45 minutes soit un trajet de 57 km avec 14 gares intermédiaires. 
 

Le financement, l'autre défi à relever

 

Cette conférence Internationale sur l'émergence du continent dont le thème central cette année est : « La mise en œuvre des plans d'émergence en Afrique », a été aussi l'occasion pour Monsieur Sall de saluer les performances de l'économie ivoirienne. Le pays est en tête du classement des taux en Afrique de l'Ouest avec une croissance de 9% de son produit intérieur brut (PIB). 

Ce plaidoyer de Macky Sall intervient d'un contexte ou les experts de la CEDEAO viennent de finaliser les travaux du Programme communautaire de développement PCD concernant l'autoroute Lagos-Dakar, la boucle ferroviaire ouest africaine et la création d'une nouvelle compagnie maritime. Ce programme ambitieux qui vise à renforcer le processus d'intégration en Afrique est en quête de financements. 

Par Khadim Mbaye (Tribune.fr) 


Dakarflash4



Nouveau commentaire :