Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Macky Sall au lancement de conférence sur l’agriculture : «c’est dans l’agriculture que nous trouverons un des moyens les plus sûrs pour assurer noter sécurité alimentaire»


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 21 Octobre 2015 || 11 Partages

Le Chef de l’Etat a officiellement lancé la cérémonie sur l’agriculture ce matin au centre International Abdou Diouf de Diamniadio. Tout comme le président de la Banque africaine de développement, Macky Sall a magnifié la tenue de ladite conférence qui, informe-t-il, est axée sur 5 points majeurs : l’action de la banque d’abord pour une électricité en l’Afrique, l’autosuffisance alimentaire, l’industrialisation du continent, l’intégration africaine et l’amélioration des conditions de vie des populations.  

Le Président de la République se dit convaincu que «c’est dans l’agriculture que nous trouverons un des moyens les plus sûrs pour assurer noter sécurité alimentaire C’est un secteur qui procure environ le Pib du Continent et emploie plus de 60% de la main d’œuvre africaine».

S’agissant des préalables, Macky Sall souligne qu’il ne faut plus que les gens se tournent vers l’agriculture, parce qu’ils n’ont plus d’autre choix. Il faut, cependant, poursuit-il, «un financement des campagnes agricoles, avec une bonne mécanisation. Ce n’est pas avec la daba, la houe et la hilaire que nous allons développer l’agriculture de l’Afrique».

Selon lui, l’Afrique est un Continent qui regorge d’un potentiel hydrographique insoupçonné suffisant pour qu’il se développe. «Nous avons tous les ingrédients et tous les intrants qui doivent assurer la productivité agricole par les produits de la sélection des semences, les intrants, les engrais mais également par la mécanisation», a-t-il expliqué.  

Ainsi, le ton est donné par le Chef d’Etat qui estime que «transparence ne signifie pas bureaucratie, transparence doit signifier efficacité et accès aux ressources». Dans son discours, Macky Sall a également parlé du problème de l’ l’entreprenariat rural pour éradiquer l’autosuffisance en riz, en passant par l’ l’emploi des jeunes qui demeure, dit-il un des soucis majeurs du programme Plan Sénégal Emergent.

Par rapport aux importations, il soutient «qu’on ne peut importer du riz que celui qui va d’abord acheter du riz de la vallée». Le Chef de l’Etat a conclu, en disant qu’il faut préserver les équilibres socioéconomiques en revitalisant l’économie rurale. L’agriculture c’est la vie, l’ambition de nourrir l’Afrique mérite toutes les attentions…».


DakarFlash1



Nouveau commentaire :