Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Macky Sall plus courageux que le Président malien : L’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite "brûlé" devant la pression du principal syndicat de l’Administration


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 13 Novembre 2017 || 47 partages || 0 commentaires

Voici un vrai rétropédalage qui porte la signature de Ibrahima Boubacar Keïta, qui, contrairement à son homologue sénégalais Macky Sall, n’a pas osé franchir le rubicond après avoir créé un office chargé de la prévention et de la répression de l’enrichissement illicite dans son pays. 


Pour rappel, par loi 2014-015 du 27 mai 2014 sur l’enrichissement illicite au Mali, il avait été décidé de porter sur les fonts baptismaux  l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite. Depuis lors, le bureau de la nouvelle entité n’avait pas été composé. Ce n’est qu’au mois de septembre 2016 que l’Assemblée nationale malienne a adopté la loi rappelée plus haut. Ainsi, pour permettre à l’office de démarrer ses activités, un bureau de 12 membres dont deux femmes,  présidé  par Moumouni Guindo, ancien secrétaire général du ministère de la Justice, a été récemment composé. 



Soudainement, le Syntade, principal syndicat de l’Administration, rue dans les brancards à travers la tenue d’une grève de trois jours (du 25 au 27 octobre 2017 ». Le syndicat pose comme préalable la déclaration, par le chef de l’Etat, de son patrimoine. Devant ce qu’il considère comme une violation de la Constitution, le Syntade menace, de nouveau, de récidiver en paralysant le système le 6 novembre passé en déposant un préavis de grève. 
Le gouvernement fait volte-face et retire la loi du circuit. Cela, au grand dam d’une certaine opposition et d’une frange significative de la classe politique qui militent pour une meilleure gestion des deniers publics. 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >