Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Magal Touba 2 - La Senelec sécurise et améliore la qualité du réseau à Touba


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 28 Octobre 2017 || 49 partages || 0 commentaires

Magal Touba 2 - La Senelec sécurise et améliore la qualité du réseau à Touba
 

Au bout de quelques minutes de manœuvres, le camion élévateur réussit à fixer le poteau électrique en béton aux alentours de l’hôpital Matlaboul Fawzeyni. A côté, un jeune technicien, avec un essai de câbles électroniques, teste avec dextérité les fils qui seront enterrés. En face d’eux, un poste électrique flambant neuf qui n’attend qu’à être mis en marche. Les ingénieurs et techniciens indiens sont fin prêts pour déclencher la machine. Cette infrastructure fait partie d’un lot de 34 postes que la Société national d’électricité du Sénégal (Senelec), en partenariat avec le projet indien « Kalpataru » est en train de réaliser dans la Délégation régionale Centre-Ouest (Drco) pour sécuriser l’alimentation électrique de la ville de Touba pendant le Magal. Ce projet permettra aussi de faire du développement des ventes dans cette cité religieuse en vue d’améliorer la trésorerie de la Senelec pour supporter le lourd investissement et l’exploitation du réseau de distribution. En plus des 34 postes, 40 kilomètres de réseau souterrain moyenne tension, 10 kilomètres de réseau aérien moyenne tension, 120 kilomètres de réseau basse tension, 4 transformateurs 5.400 Kva seront réalisés dans ce projet.
 

« En juillet 2016, il y avait une convention entre l’État sénégalais et l’État indien pour un projet de 40 milliards de FCfa. En début 2017, les Indiens sont venus avec l’autorisation d’Exim Bank pour l’exécution. Ce projet de Touba d’un coût de 4 milliards de FCfa se trouve dans le lot de la Délégation régionale Centre-Ouest (Drco) », a explique Mamadou Ndiaye, chef de projet à la Direction des grands projets de la distribution de la Senelec. Pour le Magal 2017, il a reçu l’instruction de ses supérieurs de terminer tous les travaux, 10 jours avant l’évènement. « Aujourd’hui, ils sont exécutés à 80 %. Nous avons réalisé 21 postes et espérons les boucler à 5 jours du Magal », assure-t-il.
 

M. Ndiaye souligne que la ville est caractérisée par une forte demande avec la population qui augmente très vite. « Les jours de Magal, nous avons des pointes très élevées sur les départs qui tournent autour de 12MW. Nous avons reçu l’instruction de créer un nouveau départ. En deux mois, nous avons réalisé 15 kilomètres appelé « départ Diourbel ». Il permettra de décharger les départs Taïf, Darou Tanzil, Mbacké et F7. Désormais, les jours de Magal, ce départ permettra d’alimenter les populations en électricité en toute sécurité », a affirmé le chef de projet.
 

Extension du réseau

Mieux après le Magal, il permettra de secourir en cas de travaux ou de défaut sur un départ. « Ce projet augmentera la souplesse de l’exploitation. Non seulement il n’y aura pas de coupure mais la tension sera augmentée. Les travaux impacteront les populations périphériques de Touba à 15 ou 20 kilomètres parce que le développement de vente permettra de toucher 15.000 abonnés, pris par le coefficient, cela fait 150.000 personnes », assure M. Ndiaye. Ce projet sécurise également l’alimentation des habitants de la banlieue de Touba avec la pose de 1.000 lanternes pour l’éclairage public avec les extensions du réseau de distribution dans les zones périphériques de la ville.
 

« Nous avons eu à analyser les incidents, les manquements et les besoins d’amélioration de la qualité et posé le problème à la hiérarchie qui a décidé de nous permettre d’avoir des solutions pour son amélioration », a poursuivi le chef d’unité réseau de Touba, Lémou Faye. Pour lui, l’importance de l’hôpital Matlaboul Fawzeyni, ce secteur ne devait pas être hors tension. « Il fallait trouver une solution pour qu’en cas d’incident en dehors de l’hôpital, qu’on puisse reprendre, avec nos sources, les postes de l’hôpital et les postes environnants. Après réflexion, nous avons mis deux postes aux alentours de l’hôpital : le poste de Matlaboul Fawzeyni et celui de Béthio 3. Avec ces infrastructures, on est sûr qu’en dehors d’une coupure de tous le secteur pour des travaux de raccordement, l’hôpital sera alimenté en permanence», assure M. Faye.
 

La ville de Mbacké n’est pas aussi en reste. Autour d’un poste nouvellement installé, les techniciens et ouvriers s’activent. Ils opèrent les dernières manœuvres pour la mise en service de la machine. Selon M. Faye, il y a deux ans de cela, un programme de sécurisation avait démarré en passant en revue tout le réseau haute tension en souterrain. Il restait le tronçon Hôtel Mbacké-Mbacké Tigo. Les responsables de Senelec en ont profité pour insérer deux postes de distribution. « L’hôpital de Mbacké, le dispensaire, la perception et la gendarmerie posaient d’énormes problèmes de tension. Les postes que nous avons posés sur ce tronçon permettent d’avoir une basse tension sécurisée sur tout le secteur commercial de Mbacké », note Lémou Faye.

 

Avec Le Soleil


Dakarflash4



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >