Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Malaise dans les bases militaires françaises au Sénégal


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 22 Juin 2016 || 1617 Partages

Malaise dans les bases militaires françaises au Sénégal
Suite au  malaise social qui règne dans les bases françaises au Sénégal depuis plusieurs mois, les négociations entamées avaient suscité de l’espoir pour un règlement négocié de cette crise. Malheureusement, lors de la rencontre du mardi 21 juin 2016 et comme présagé par l’assemblée générale, les dernières propositions des travailleurs civils sénégalais ont été rejetées par l’autorité militaire. 
Appréciant la rupture des négociations du fait de l’autorité militaire et de sa mauvaise volonté à prendre en compte les préoccupations des travailleurs civils, le SYNPAS dénoncent le manque de respect vis-à-vis du personnel de recrutement local de la part du Commandement des éléments français au Sénégal. 

"Malgré la disponibilité des travailleurs à trouver une solution négociée du dossier, le Commandement manifeste un  refus systématique de satisfaire les justes et légitimes doléances  des travailleurs sénégalais qui contribuent inlassablement au développement de l’institution militaire française au Sénégal", informe le communiqué parvenu à la rédaction de Pressafrik.com. 

Poursuivant, les travailleurs déplorent  "les sommes dérisoires d'augmentation de salaires et accessoires", ainsi que "le comportement autoritariste, irrespectueux et anti social du Commandement des éléments français au Sénégal". Et, sur ce, ils menacent  d’organiser, dans les meilleurs délais, un vaste rassemblement devant la Bourse du Travail pour apporter la riposte face à "ce comportement d’une autre époque".
pressafrik

DakarFlash3




1.Posté par mousseul le 23/06/2016 01:12
Soutien à nos Compatriotes travailleurs du camp militaire français qui leur manque de respect et de considération. Nos Gouvernants doivent prendre en main ce litige et fixer les règles du Code du travail et de bonne conduite à l'endroit du personnel civil.

Nouveau commentaire :