Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Malaisie : arrestation d’un hackeur soupçonné de fournir des données à l’Etat islamique


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 16 Octobre 2015 || 8 Partages

Malaisie : arrestation d’un hackeur soupçonné de fournir des données à l’Etat islamique

Un hackeur kosovar soupçonné d’avoir volé les données personnelles de centaines d’Américains pour les fournir à l’organisation djihadiste Etat islamique (EI) a été interpellé le 15 septembre en Malaisie, a annoncé la police malaisienne. Cet homme de 20 ans était entré en 2014 en Malaisie pour étudier l’informatique dans une université privée.

Le département de la justice affirme que le suspect, qu’il qualifie de « hackeur terroriste », a fourni des données piratées à un commandant du groupe djihadiste qui a ensuite publié sur Twitter un document de trente pages qui se voulait menaçant et contenait notamment les noms de 1 351 militaires et autres fonctionnaires américains, mais également leurs adresses électroniques et mots de passe, leurs numéros de téléphone.

« Nous avons vos noms et adresses »

« Nous sommes dans vos e-mails et vos systèmes informatiques, observant et enregistrant chacun de vos mouvements, nous avons vos noms et vos adresses, nous sommes dans vos e-mails et vos profils sur les réseaux sociaux, nous téléchargeons vos données confidentielles et transmettons vos informations personnelles aux soldats du [califat] qui bientôt, avec la permission d’Allah, vous frapperont le cou sur votre propre sol », pouvait-on lire, selon le département de la justice.
Dans un communiqué, le département américain de la justice a expliqué qu’il demandait l’extradition de cet homme identifié comme Ardit Ferizi.

« Cette affaire est une première en son genre et nous cherchons à ce que Ferizi rende des comptes pour le vol de ces informations et son rôle dans les attaques menées par l’EI contre des employés du gouvernement américain. »
En cas d’extradition, l’homme interpellé est passible de trente-cinq ans d’emprisonnement. Un haut responsable malaisien du contre-terrorisme, Ayob Khan Mydin Pitchay, avait affirmé en juin que son pays avait alors interpellé 108 personnes soupçonnées d’avoir des liens avec le groupe djihadiste ou de tenter de se rendre en Irak ou en Syrie.
le monde

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 18:06 Un avion s'écrase au Pakistan, aucun survivant