Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Mamadou Lamine Diallo sur l’économie du Sénégal : «Nous allons droit vers le mur si…»


Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 1 Novembre 2015 || 12 Partages

Mamadou Lamine Diallo sur l’économie du Sénégal : «Nous allons droit vers le mur si…»

Le député, Mamadou Lamine Diallo a été reçu, ce Dimanche par le journaliste Baye Omar Guèye sur Sud Fm à l’émission «Objections». L’économiste de profession a été interrogé sur l’actualité économique du pays notamment sur les rapports du Fonds Monétaire International et de la Banque Mondiale. Le leader du Mouvement Tekki a, d’abord, commencé par minimiser le budget de 3000 milliards cette année annoncé par le ministre de l’Economie et de Finances, Amadou Ba. «La situation est très grave, le ministre lui même le reconnait. (…) Il faut faire la différence pour voir si tout  concorde avec le gouvernement et à mon avis, c’est ça qui soulage les besoins de l’Etat. L’endettement est de manière exponentielle», note le député de Benno Bok Yakaar. Qui, sur la même lancée, avertit: «A ce rythme là, si on continue on va droit au mur. Ce qu’il faut regarder ce sont les ressources, il faut décomposer tout ça pour que les sénégalais sachent de quoi il s’agit, ce qui est important c’est l’augmentation de la masse salariale».

Pour Mamadou Lamine Diallo, le classement du FMI ne reflète que la réalité: «Ce que dit le Fonds monétaire international montre que nous sommes un pays pauvre. Il montre les disparités qu’il y a dans le pays. Ensuite, la mesure de la richesse est toujours relative. Pour ce faire, il faut déjà comparer le Sénégal aux pays avec lesquels nous partageons l’espace UEMOA», explique t-il en détail à Baye Omar Guèye.  

«En tant que ministre de l’économie, Amadou Ba ne fait pour le moment que des finances et de la coopération internationale»

Par ailleurs, Mamadou Lamine Diallo a égratigné l’argentier de l’Etat, Amadou Ba qui, selon lui, ignore la mission qu’on lui a confiée. «En tant que ministre de l’économie, Amadou Ba ne fait pour le moment que des finances et de la coopération internationale», dit-il.

Sur les trois places gagnées par la Sénégal d’après le rapport Doing Business, le parlementaire reste d’avis que ce n’est pas quelque chose de fondamentale dans la mesure où c’est un instrument qu’ils (la banque mondiale et le FMI) ont élaboré pour voir comment les pays peuvent attirer l’investissement direct étranger. En tant qu’économiste, le député propose des solutions pour booster l’économie, «J’ai soutenu Mimi Touré quand il a fallu accélérer la cadence, le Plan Sénégal Emergent souffre de la transition et il faut le revoir…”, a t-il soutenu. Pour l’heure, note Mamadou Lamine Diallo, l’économie n’est pas relancée

actusen


DakarFlash1



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 12:27 Le président Sall est arrivé à Tivaouane