Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Mamadou Ndoye : «Nous sommes dans un monde finissant qui refuse de finir en produisant des monstres»


DAKARFLASH-Le coordonnateur général de la triennale 2017 de l’Association pour le développement de l’Afrique (Adea), Mamadou Ndoye, a indiqué, mercredi à Diamniadio, que le monde actuel est finissant et produit des monstres, dont le terrorisme.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 15 Mars 2017 || 64 partages || 0 commentaires

«Nous sommes face à un monde finissant mais qui refuse de finir en produisant des monstres que sont le terrorisme, le repli sur soi, le populisme. Tous ces monstres que nous voyons aujourd’hui viennent du monde finissant qui refuse de finir. Et nous avons besoin d’un nouveau monde défini par les volontés politiques, un monde sans injustice sociale, sans violence, un monde  où le développement sera au service de le l’humain et non de l’argent», a dit Mamadou Ndoye.
 
Il s’exprimait à l’ouverture de la triennale 2017 de l’Adea, délocalisée au Sénégal. Cette rencontre initialement prévue au Maroc du 14 au 17 mars 2017, se tient finalement au Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio (Cicad).
 
La triennale a pour thème : «Revitaliser l'éducation dans la perspective du programme universel 2030 et de l'agenda 2063 pour l'Afrique».
 
Poursuivant, Mamadou Ndoye, par ailleurs ancien ministre de l’Education du Sénégal a indiqué que le manque d’espoir des jeunes africains à leur continent les conduit à se jeter dans l’océan en cherchant de rallier l’Europe.
 
Pour inverser la tendance, il a estimé qu’il faut que le système éducatif africain intégrer le passé endogène du continent pour redonner espoir aux jeunes.
 
 
 
«Valoriser le passé, c’est une question devenue vitale. Nous devons montrer aux jeunes ce que l’Afrique a fait pour le monde. Nous devons leur montrer le patrimoine endogène de l’Afrique», a indiqué Mamadou Ndoye.


LA REDACTION DE DAKARFLASH

Dakarflash6



Nouveau commentaire :