Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Mansour Dieng se prononçant sur ce qui a perdu la quatrième génération des mannequins : «Ce sont les Lions de 2002 qui y ont foutu la merde...”


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 18 Novembre 2015 || 404 Partages

Introduit dans le milieu de la mode, depuis plus de vingt ans, Mansour Dieng est un témoin privilégié de la vie sur les planches. Relatant, avec fidélité, le mode de vie de ces stars du podium, le journaliste remonte le fil de l’histoire, pour évoquer la pente qui a perdu la quatrième génération aujourd’hui au-devant de la scène, depuis le décès d’une de ces égéries, Maty Mbodj.

« Ce sont les footballeurs de la génération 2002 qui ont foutu la merde dans la quatrième génération des mannequins ». Ces propos ne sont pas de nous, mais plutôt du Dirpub du magazine Icône, qui explique que le métier accueillait des filles modèles devenues mères de familles. En effet, d’après Mansour Dieng, les générations se sont succédé avec pour chacune d’elle une étiquette pour dépeindre leur comportement.

Malheureusement, pour ce qui est de la quatrième génération, celle des Adja Diallo, c’est avec la génération des “Lions” de 2002 qu’elle a franchi le rubicond. Entre liasses de billets de banque et coupe de champagne, les héros de 2002 ont eu beaucoup d’influence dans le milieu, emportant toute la quatrième génération ou presque dans la dépravation et les sales mœurs.

Dans son analyse, le journaliste épingle la mauvaise influence de ces internationaux qui ont imposé un style de vie époustouflant à de jeunes filles pubertaires, introduisant certaines filles naïves dans l’univers de la drogue ou de l’argent facile.

avec Actusen


Dakarflash2



Nouveau commentaire :