Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Mansour Mbaye Madiaga: Ce que vous ne savez pas sur père « Zora » dans le téléfilm « Wiri Wiri »


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 30 Mai 2016 || 3403 Partages

Mansour Mbaye Madiaga: Ce que vous ne savez pas sur père « Zora » dans le téléfilm « Wiri Wiri »

A la découverte de Mansour Mbaye Madiaga, le père « Zora » dans le téléfilm « Wiri Wiri »: Un chevillard passionné de théâtre.

Le quotidien national, « Le Soleil », nous dresse le portrait de Mansour Mbaye Madiaga, 56 ans. Le bel homme au teint noir qui faisait rêver les dames dans les pièces théâtrales. Celui qui incarne le rôle de « Père Zora », personnage cynique et autoritaire dans le téléfilm « Wiri Wiri », raconte son parcours dans les colonnes du média

« Les rôles que je joue, je les emprunte pour la plupart à mon vécu, dans le passé comme dans le présent », avoue cet artiste qui a fait une grande partie de sa carrière à « Daraay Kocc », indique celui dont l’activité principale est la boucherie, et qui fut un temps tambour major

« J’ai été un bon tambour major jusqu’au jour où Cheikh Tidiane Diop m’a remarqué et a décidé de me mettre à la tête du ballet », rappelle cet éminent artiste qui apparait pour la première fois dans la pièce théâtrale « Sama allumette »

La première leçon qu’il a apprise dans cette école, est le culte du travail.

« Cheikh posait une condition pour rester dans sa formation : un boulot d’abord. En effet, je suis venu faire le rabattage devant les portes de cette Société », renseigne ce chevillard qui est aujourd’hui actionnaire dans cette structure d’autorégulation

Autre chose que son métier d’artiste lui a apporté ans sa vie d’artiste, la marche de ses activités de boucher. « Les clients, en me voyant, venaient toujours acheter auprès de moi », s’en glorifie-t-il. D’ailleurs, c’est grâce à cet art qu’il a pu accéder à la Sogas et en devenir un des actionnaires.

« Les enfants du Directeur de la Sogas, à l’époque, m’avaient reconnu en tant qu’artiste. En effet, ils avaient demandé à leur père de me donner une autorisation pour pouvoir y travailler. C’était dans les années 80. Ainsi, le Directeur m’appelé avant e me demander de lui apporter ma pièce d’identité », témoigne cet artiste qui a décidé de former la Troupe Diam de Pikine après le décès de Cheikh Tidiane Diop.

Le Soleil


Dakarflash2



Nouveau commentaire :