Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Mansour Sy appelle à la mobilisation pour réduire les accidents de travail


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 30 Avril 2016 || 49 Partages

Mansour Sy appelle à la mobilisation pour réduire les accidents de travail

La prise en charge des accidents de travail et des maladies professionnelles nécessite la mobilisation de toutes les énergies afin d’arriver à "une culture de la prévention", a soutenu, samedi à Dakar, le ministère du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions, Mansour Sy.

‘’Les organisations de sécurité sociale, l’Etat et les entreprises doivent mener des actions concrètes, comme la sensibilisation, la formation et le suivi pour réduire le nombre de victime, même si beaucoup d’efforts ont été déjà faits", a-t-il dit.
 
Mansour Sy présidait la 20ème Journée africaine de la prévention, dont le thème est : ‘’JAP, 20 ans au service de la promotion de la sécurité et santé au travail : Bilans et perspectives et quelles orientations pour l’émergence des pays francophones d’Afrique.’’
 
La rencontre est organisée par l’Association internationale de la sécurité sociale (AISS) et la Caisse de sécurité sociale (CSS) du Sénégal.
 
‘’ La politique de prévention de la sécurité et santé au travail dans les différentes entreprises du Sénégal doit être vulgarisée auprès des travailleurs, des employeurs. C’est de cette manière que l’on pourra réduire dans la première phase, les risques d’accidents au travail’’, a estimé M. Sy.
 
Le ministre du Travail a aussi insisté sur la mutualisation des efforts en matière de prévention des professionnels, à tous les niveaux de l’architecture institutionnelle nationale. 
 
Selon lui, cela permettra de relever efficacement les nombreux défis qui se posent sur les lieux de travail.
 
Mansour Sy a également rappelé que trois milliards francs CFA sont décaissés chaque année par la Caisse de sécurité sociale (CSS), pour la prise en charge d’accidents et de maladies professionnelles.
 
Selon les statistiques de l’Organisation internationale du travail (OIT), "chaque année, 2,34 millions de décès résultent d’accidents et de maladies professionnelles, et environ 4 % du PIB (produit intérieur brut) sont perdus à la suite des accidents professionnels".
 
Au cours de la cérémonie, le Prix du meilleur comité d’hygiène et de Sécurité du travail (CHST) a été décerné au groupe Eiffage. Il est suivi respectivement de Gaïnde 2000 et d’Ecobank.

La prise en charge des accidents de travail et des maladies professionnelles nécessite la mobilisation de toutes les énergies afin d’arriver à "une culture de la prévention", a soutenu, samedi à Dakar, le ministère du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions, Mansour Sy.

‘’Les organisations de sécurité sociale, l’Etat et les entreprises doivent mener des actions concrètes, comme la sensibilisation, la formation et le suivi pour réduire le nombre de victime, même si beaucoup d’efforts ont été déjà faits", a-t-il dit.
 
Mansour Sy présidait la 20ème Journée africaine de la prévention, dont le thème est : ‘’JAP, 20 ans au service de la promotion de la sécurité et santé au travail : Bilans et perspectives et quelles orientations pour l’émergence des pays francophones d’Afrique.’’
 
La rencontre est organisée par l’Association internationale de la sécurité sociale (AISS) et la Caisse de sécurité sociale (CSS) du Sénégal.
 
‘’ La politique de prévention de la sécurité et santé au travail dans les différentes entreprises du Sénégal doit être vulgarisée auprès des travailleurs, des employeurs. C’est de cette manière que l’on pourra réduire dans la première phase, les risques d’accidents au travail’’, a estimé M. Sy.
 
Le ministre du Travail a aussi insisté sur la mutualisation des efforts en matière de prévention des professionnels, à tous les niveaux de l’architecture institutionnelle nationale. 
 
Selon lui, cela permettra de relever efficacement les nombreux défis qui se posent sur les lieux de travail.
 
Mansour Sy a également rappelé que trois milliards francs CFA sont décaissés chaque année par la Caisse de sécurité sociale (CSS), pour la prise en charge d’accidents et de maladies professionnelles.
 
Selon les statistiques de l’Organisation internationale du travail (OIT), "chaque année, 2,34 millions de décès résultent d’accidents et de maladies professionnelles, et environ 4 % du PIB (produit intérieur brut) sont perdus à la suite des accidents professionnels".
 
Au cours de la cérémonie, le Prix du meilleur comité d’hygiène et de Sécurité du travail (CHST) a été décerné au groupe Eiffage. Il est suivi respectivement de Gaïnde 2000 et d’Ecobank.


Dakarflash2




1.Posté par mousseul le 30/04/2016 22:40
D'urgence, il faut s'occuper des dramatiques accidents de circulation. Y a trop de tombeaux roulants. Instauration nécessaire de centres de contrôle technique. Il est temps de s'y atteler.

Nouveau commentaire :