Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Mara, le fils de Alla Seck sur les traces de son défunt père


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 30 Décembre 2015 || 111 Partages

Des enfants d’Alla Seck, illustre danseur de Super Etoile décédé en 1987, Mara Seck est l’unique enfant souhaitant perpétuer la valeur artistique de son père. Dès son plus jeune âge, il sait très vite improviser de nombreux pas de danse dans les fameux Sabars de Dakar organisés par sa grande famille de griots (Sing Sing family du côté maternel). Dès 18 ans, Mara Seck enseigne le Sabar au Sénégal puis en Europe avec de grands danseurs internationaux tels que Georges Momboye, Yama Reine de Sabar. Son premier album solo « Hommage à Alla Seck » a été enregistré au studio de Papis Konaté, arrangeur le plus sollicité de sa génération. En rendant hommage à son père, Mara Seck a voulu puiser dans les racines du M’Balakh et de ses ancêtres griots en mêlant harmonieusement les percussions et sabars aux arrangements d’aujourd’hui. Il travaille actuellement sur la promotion de son album au Sénégal avec la sorAe de son single et clip du morceau “Ambiance Club”. Rythmé et entraînant, ce single fera connaître les créations de Mara Seck tout en faisant quelques références à son illustre père … “Le fils de son père est arrivé”. Mara Seck a aussi effectué de nombreuses tournées en Europe avec le groupe Garmi Fall composé de bateurs sénégalais, du chanteur Djiby Seye et de musiciens français. Ils ont ambiancé des salles comme le New Morning ou les Docks de Paris. Il a également tourné au sein de l’orchestre du très célèbre Doudou Ndiaye Rose aux Pays-Bas en remplissant les grands théâtres néerlandais. Mara Seck est aussi un visionnaire. Conscient de son héritage tradiAonnel du Sabar, il souhaiterait exporter et enrichir sa culture musicale en Europe avec des fusions, comme celle envisagée avec le collectif Electro parisien en plein essor, Mawimbi.

Facebook : https://web.facebook.com/maraseckalla/

Sound Cloud : https://soundcloud.com/mara-seck


Dakarflash2



Nouveau commentaire :