Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Mary Teuw Niane se félicite des efforts pour redynamiser l’Enseignement supérieur


Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche a présidé ce matin, l’ouverture d’un atelier de formation de base en didactique au profit des enseignants des institutions d’enseignement supérieur des huit pays membres de l’UEMOA. Cet atelier sera l’occasion pour les enseignants, selon Mary Teuw Niane de bénéficier de moyens supplémentaires pour mieux dispenser leur savoir aux étudiants.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 17 Mai 2016 || 25 Partages

Mary Teuw Niane se félicite des efforts pour redynamiser l’Enseignement supérieur
«Je voudrais, à l’entame de mon propos, remercier vivement  l’UEMOA pour avoir offert cette formation à notre pays dans le cadre de son Projet d’appui à l’enseignement supérieur» (Paes), a déclaré le Professeur Mary Teuw Niane qui s’exprimait lors de l’ouverture de l’atelier de formation de base en didactique au profit des enseignants des institutions d’enseignement supérieur des huit pays membres de l’Uemoa.
 
Ces enseignants qui sont au nombre de 2OO vont pendant cinq jours, bénéficier de formation pour mieux distiller leurs connaissances : «Il est important, en effet, de savoir qu’enseigner aussi s’apprend. Entrer dans le système LMD, c’est certes, pour les étudiantes et pour les étudiants, apprendre autrement, mais c’est aussi, pour les enseignants, enseigner et évaluer autrement. Je demeure convaincu que la formation dont vous allez bénéficier vous conduira vers des  innovations pédagogiques utiles et pertinentes, capables d’améliorer la qualité de vos enseignements, au grand bénéfice de nos étudiantes et étudiants», informe-t-il.
 
L’ancien recteur de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis de poursuivre : «Nous avons en effet, deux grands défis à relever concomitamment, celui de la qualité et celui de l’accès à l’enseignement supérieur. Il ne s’agit, ni d’accueillir plus d’étudiantes et d’étudiants, au détriment de la qualité des enseignements, ni de chercher la qualité des enseignements en commençant par fermer la porte de nos universités à la jeunesse de notre pays. Il s’agit bien plutôt, malgré l’ampleur de la tâche, d’élargir l’accès à l’enseignement supérieur tout en préservant et même tout en renforçant la qualité de nos enseignements».
 
Et le Professeur Niane de conclure : «Ces efforts pour doter notre pays d’une nouvelle carte universitaire, et pour élargir l’accès à l’enseignement supérieur n’atteindront véritablement leur objectif que si les enseignements dispensés dans nos établissements d’enseignement supérieur sont de qualité».
 
Les filières concernées par cet atelier de formation sont : «les sciences de la santé, les sciences et technologies, les sciences agronomiques, les sciences économiques et gestion, les sciences de l’homme et de la société, les lettres, les langues et arts, les sciences de l’éducation et de la formation et les sciences juridiques, politiques et de l’administration.

Dakarflash2



Nouveau commentaire :