Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Massaly à Idrissa Seck : "Il n'a qu'à répondre aux accusations de Mambaye Niang sur ses 24 comptes bancaires…"


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 1 Juin 2016 || 64 Partages

Massaly à Idrissa Seck : "Il n'a qu'à répondre aux accusations de Mambaye Niang sur ses 24 comptes bancaires…"
La participation du Parti démocratique sénégalais au dialogue national convoqué par le Président Macky Sall n'est pas du goût d'Idrissa Seck. Et le coup de fil de Macky Sall à Wade n'a fait que renforcer sa conviction qu'il y a, entre les deux formations politiques, un deal qui devra aboutir à la libération de Karim Wade. "A l'ouverture, pendant plus de huit heures de temps, les gens ont parlé, personne ne sait ce qu'on peut en retenir et personne n'a de garantie sur l'exploitation optimale, au bénéfice des populations sénégalaises, des conclusions qui en seront tirées. Nous qualifions cette approche de dialogue de circonstances, de combines ou de combinaisons ou de deals politiciens, au lieu d'être un vrai dialogue sur les vraies questions. (...) Deux personnes (Me Abdoulaye Wade et Macky Sall), qui étaient complices et auteurs du grand complot d'Etat contre moi, font le même deal sur le dos des Sénégalais", a dénoncé Idrissa Seck sur les ondes de la Rfm. Suffisant pour faire sortir de ses gonds, le jeune responsable libéral de Thiès, Mohamed Lamine Massaly. 


"Le pseudo acteur politique, je parle de ce Idrissa Seck, nage encore en plein délire et, c'est malheureux pour lui qu'il soit calfeutré dans le déni des idéaux, des vertus ... C'est regrettable, mais il faut comprendre Idrissa Seck qui, de par son arrogance, son impatience, a raté tous les avant grands rendez vous de l'Histoire politique du Sénégal. C'est un aigri, impopulaire depuis belle lurette, qui cherche à justifier son absence au dialogue national dont le la a été donné.C'est pour cela qu'il cherche à divertir les gens en créant un "Bara Yégo" entre les Présidents Wade et Macky. Ce n'est qu'un raisonnement spécieux, sorti de son imagination sournoise. Comme disent les Wolofs "wakh fègn", c'est parce qu'Idrissa Seck ne s'y connait qu'en deal, "Bara yego", ruse,imposture, et j'en passe qu'il pense que tout le monde agit comme lui. Or, le Sénégal s'est de tous temps caractérisé par le sens du dialogue de la classe politique, religieuse etc.... Idrissa Seck a été exclu du moins de par ses actes repréhensibles, je parle de sa tortuosité entre autres bassesses qu'il s'est exclu du PDS, je veux dire de la grande famille libérale. Il redoute que cette grande famille se retrouve, c'est pour cela qu'il crée encore une pirouette qu'il a intitulé "Bara yego". Nous vivons à l'époque du renouvellement de l'idéologie politique basé sur des vertus, or, Idrissa Seck qui se cherche malheureusement une nouvelle virginité politique ne peut faire partie des leaders à qui les Sénégalais vont confier leurs destinées. Il a raté depuis lors le coche. Il n'a qu'à édifier les Sénégalais sur les accusations de Wade. Idy devrait d'abord parler du fameux protocole de Rebeuss. Il gagnerait pendant qu'il est encore temps à édifier le commun des Sénégalais sur les 24 comptes bancaires dont fait allusion le ministre Mame Mbaye Niang. C'est à croire que ce Idrissa Seck est définitivement habité par la rage, l’envie de nuire, le colportage, la désinformation, l’affabulation, les hallucinations, la haine, le vampire... Oui, c'est un vampire ; lui a qui osé poignarder son père Abdoulaye Wade en le traitant de tous les noms d'oiseaux, en l'enregistrant à son insu..." a lâché amer le jeune responsable du Pds, Mohamed Lamine Massaly joint au téléphone par dakarposte. 

Et, le jeune Thiessois de renchérir pour qualifier de véritable sketch, la sortie médiatique d'Idrissa Seck. "Sa sortie a le don de ne pas me faire rire. Mais, fort heureusement, tout se précise dans ma tête et dans la mémoire collective des Sénégalais qui, heureusement, savent distinguer la bonne graine de l'vraie. Ce Idrissa Seck, s'est démasqué; le fait d'accuser encore Wade de dealer avec Macky Sall prouve qu'il est hypocrite. N'est ce pas lui (ndlr: Idrissa Seck) qui demandait il y'a quelques temps à Macky Sall de respecter Me Wade ? Comment prendre au sérieux ce pantin qui fait ce revirement à 180% pour dire que Macky et Wade font du bara yego? C'est à ne rien comprendre et l'autre, je parle de Djibo Kâ avait vraiment raison de qualifier de tortueux ce Idrissa Seck. Qui aime parler, avoir son mot à dire sur tout, mais qui finalement ne fait que hâbler, médire, se dédire..." 


Vous avez dit El Capo ? 


Y allant de plus belle, Massaly d'asséner : "Tant qu'il s'en prendra à mon Maître (ndlr: Me Abdoulaye Wade) je m'attaquerais à lui". Jugeant les dernières déclarations du chef de file du parti "Rewmi" "d'emporte-pièce", Massaly dira que ce qui le choque n'en demeure pas moins "le bobard servi par Idrissa Seck aux Sénégalais en mentant publiquement". 
Poursuivant, il laissera entendre: "Alors, comment avoir confiance en Idrissa Seck? Il devait au moins avoir le courage de faire face à Macky Sall lors de cet appel au dialogue lancé pour le défier publiquement, lui servir sur la figure son programme s'il en a, lui, qui crie partout qu'il aime le Sénégal, qu'il oeuvre pour l'intérêt du Sénégal et des Sénégalais. Heureusement, le commun de nos compatriotes n'est pas dupe. Les Sénégalais savent qu'un Idrissa Seck est de tous temps impliqué à la propagande, à des manipulations... L'opposition crypto-personnelle dont il est adepte ne peut prospérer. J'invite Pedro Pablo León Jaramillo, alias "el Capo", le nom que j'attribue à Idrissa Seck à se ressaisir et à revoir sa copie". 
leral

DakarFlash3



Nouveau commentaire :