Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Me Madické Niang sur l'affaire Khalifa Sall: " La place du maire de Dakar n'est pas la prison"


Hier les députés du groupe Liberté et Démocratie étaient en séminaire. Occasion saisie par Madické Niandg pour revenir sur l'affaire Khalifa Sall. D'après ce dernier, la place du maire de Dakar n'est pas la prison.

Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 13 Octobre 2017 || 52 partages || 1 commentaires

Me Madické Niang sur l'affaire Khalifa Sall: " La place du maire de Dakar n'est pas la prison"
 
L'Assemblée nationale se réunit cet après-midi en session ordinaire unique. Vingt-quatre heures avant cet événement, le groupe parlementaire "Liberté et Démocratie" était en conclave. D'après le président du groupe parlementaire, Me Madické Niang, c'est un séminaire qui a été convoqué sur la base d'instructions de Me Abdoulaye Wade, renseigne les "ECHOS". 

"La justice devrait prendre en compte ce qui est advenu après sa détention. Il a été élu député du peuple. le fait qu'il ait été élu, malgré sa détention, devrait être considéré comme une position du peuple sénégalais devant pousser le juge à le libérer, à lui permettre de remplir sa mission de député et ses prérogatives de député", a plaidé Me Madické Niang. 

Il a pensé que nous avons besoin d'une participation qualitative à l'Assemblée nationale", a révélé Madické Niang, qui explique que sur les 19 députés que comptent le groupe Wattu Senegaal, seuls 4 ont déjà siégé à l'hémicycle. Et afin de rendre les objectifs fixés plus atteignables, une séance de formation et d'information était nécessaire pour les nouveaux élus du peuple. 

"Il faut que les députés qui n'ont jamais siégé soient suffisamment armés pour représenter dignement le peuple sénégalais à l'Assemblée", déclare Me Madické Niang. 

Plusieurs thématiques ont été développés au cours du séminaire, entre autres, le rôle du député dans l'examen du budget et les relations entre le député et l'administration parlementaire. En marge de la rencontre, le président du groupe parlementaire s'est prononcé sur le mandat du président de la République. Et c'est pour faire savoir que "cette constitution de 2016 pose énormément de problèmes". 

Madické Niang dit que certains pensaient que le mandat en cours était dedans et que le mandat allait finir en 2017. Mais avec l'absence de mesures transitoires, le Président, selon Madické Niang, va considérer que son premier mandat n'est pas concerné et qu'il fera deux mandats. "Nous allons y réfléchir et avoir une position de groupe", a promis l'avocat, qui s'est aussi prononcé sur l'affaire Khalifa Sall. De son point de vue, la place du maire de Dakar n'est pas en prison.
 
 

Dakarflash6




1.Posté par mousseul le 13/10/2017 18:24
Comment est-ce encore possible d'embastiller le Député Khalifa SALL ? Indignez-vous !

Nouveau commentaire :