Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Me Nafissatou Diop, responsable «Apériste» : « A mon humble avis, Karim doit être gracié... »


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 23 Juin 2016 || 23 Partages

Maître, que pensez-vous du débat sur une éventuelle grâce en faveur de Karim Wade ? 

Très sincèrement, il est triste de constater que certains politicards sont devenus des adeptes du débat stérile, pour ne pas dire inutile. J’aurai préféré un débat sur les politiques économiques du pays, par exemple, mais pas ces discussions sans fondement. 
Que se passe t-il ? Le Président a affirmé dans une interview qu’il envisageait de gracier Karim Wade. Faut-il encore préciser que la grâce est une prérogative que la loi donne exclusivement au Chef de l’Etat ? Il y’a eu une enquête préliminaire, Karim Wade a été arrêté, jugé et condamné. Il est en prison depuis lors. Ne peut-il pas espérer bénéficier d’une grâce comme d’autres avant lui ? 

Certains pensent que non... 

Le problème ce n’est pas une grâce éventuelle en faveur de Karim Wade, c’est que ces esprits revanchards sont dans une logique nihiliste. Le problème de ces gens-là, assimilables à des tonneaux vides, c’est le Président. Ils ont un problème personnel avec le Chef de l’Etat alors qu’ils devaient en vouloir à eux-mêmes car ils sont les responsables de leur propre déchéance politique. Dès son accession au Pouvoir, Macky Sall a inscrit la reddition des comptes et la bonne gouvernance comme moteurs de sa politique. 
La création de l’Ofnac par exemple est la preuve, s’il en est encore besoin, que cette reddition s’applique à tous, à commencer par nous du Pouvoir. Il faut que ceux qui s’agitent sachent, une bonne fois pour toute, que Macky Sall n’est pas quelqu’un sur qui on peut mettre la pression. 
Dans le dossier Karim Wade, un Chef de l’Etat lui avait même envoyé son fils pour qu’il freine la machine judiciaire. Mais Macky Sall, avec la politesse et la fermeté qu’on lui connaît, lui a dit qu’il ne s’immiscera pas dans le fonctionnement de la Justice. Aujourd’hui que la Justice en a fini avec Karim Wade, il peut le gracier comme il l’a déjà fait pour des citoyens définitivement condamnés. Et, à mon humble avis, Karim Wade doit être gracié pour des raisons humanitaires.

Maître, quelle est aujourd’hui la situation de l’Apr à Kaolack ? 

Le Président nous a demandé d’être humble et ouvert. Malheureusement, j’ai fait un constat : depuis que j’ai dit que ma sœur Mimi Touré était la bienvenue à Kaolack, certains responsables, prisonniers du clanisme, m’en veulent toujours. Ils devraient s’inspirer de Mohamed Ndiaye qui a mis une permanence à la disposition des responsables du parti, toute tendance confondue. C'est comme cela qu’on aide le Président et le parti mais pas en faisant preuve d’une arrogance primitive... 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >