Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


Menaces de mort à main armée : Ivre-mort, le Nigérian fait du tapage nocturne, menace ses voisins avec un couteau et en blesse un


De nationalité nigériane, J. K. Nwauba n’a apparemment pas le sens du voisinage. Habitué à faire du tapage nocturne, il a récidivé dernièrement en mettant à fond sa musique, empêchant ainsi ses voisins de dormir. Mais lorsque ces derniers sont allés se plaindre auprès de lui, le sieur Nwauba qui était ivre-mort, a bondi sur eux en menaçant de les tuer, un couteau de cuisine à la main.

Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 20 Mars 2017 || 82 partages || 0 commentaires

Menaces de mort à main armée : Ivre-mort, le Nigérian fait du tapage nocturne, menace ses voisins avec un couteau et en blesse un
A la cité Panoramique de la Sicap Liberté – extension, les gens qui ont eu la malchance de partager le même immeuble que J. K. Nwauba, ne dorment pas du sommeil du juste. Réveillés à plusieurs reprises par une musique mise à fond, ils sont maintes fois montés se plaindre auprès de leur voisin ou tenter de le raisonner, mais en vain. Et la goutte d’eau qui fait déborder le vase a eu lieu le 10 mars dernier. 

Il était en effet 3 heures 35 minutes du matin quand les occupants de l’immeuble, dans les bras de Morphée, ont été réveillés par une musique assourdissante semblant provenir d’une chambre contiguë. Aussitôt, A. B. Gueye et K. Thiam qui voulaient faire revenir le calme dans l’immeuble afin de pouvoir rendormir tranquillement, sont allés prier le susnommé de diminuer le son. Mais mal leur en a pris car dès que ce dernier a ouvert sa porte, ils se sont rendus compte qu’il était ivre comme un polonais. Et avant même qu’ils ne finissent de parler, le Nigérian est allé chercher un couteau pour les menacer avec. 

Informé, le propriétaire de l'immeuble a rappliqué dare dare pour désarmer le mis en cause. Mais contre toute attente, ce dernier qui n’avait plus son couteau, a cassé deux bouteilles de bière et cette fois-ci, armé des tessons, il s’en est pris à A. B. Guèye qu’il a blessé. 

Il faut dire que le pire a été évité de justesse dans cet immeuble. Avisés, les limiers de Dieuppeul ont embarqué illico presto le mis en cause qui a été placé en garde-à-vue. Et lors de son audition, le sieur Nwauba s’est prévalu de l’excuse de la provocation, soutenant qu’il a été provoqué par ses co-locataires qui sont venus jusque dans sa chambre pour lui intimer l’ordre d’arrêter la musique. 

Sur les blessures du sieur Gueye, il a indiqué aux enquêteurs que si ce dernier s’est blessé, c’est parce qu’il s’est rué sur lui. « Je ne peux pas m’endormir sans mettre la musique », s’est justifié le Nigérian qui a été déféré au parquet pour menaces à main armée, violences et voies de fait et trouble à l’ordre public. 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :