Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


Mgr Benjamin Ndiaye: «Notre Afrique est encore malade. Si les dirigeants africains respectaient leur Constitution, les pays iraient mieux»


L’archevêque de Dakar, Monseigneur Benjamin Ndiaye s’est prononcé sur la crise gambienne. En effet, lors de son message de Noël, le chef de l’Eglise sénégalaise a exhorté Yaya Jammeh à se plier à la volonté de son peuple, et à céder le pouvoir à Adama Barrow qui a été élu démocratiquement. Il a aussi exhorté les dirigeants africains à respecter les Constitutions qu’ils ont eux-mêmes mis en place.

Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 25 Décembre 2016 || 1214 partages || 0 commentaires

Je voudrai délivrer un message de paix, un message de respect de la volonté populaire parce que nous avons édicté des règles de fonctionnement de la démocratie… », a déclaré Monseigneur Benjamin Ndiaye qui se prononçait, lors de son message de Noël, sur la crise gambienne, mais aussi sur le problème qui concerne plus globalement, l’Afrique. 

Et sur ce sujet, le chef de l’Eglise sénégalaise martèle : «Notre Afrique est encore malade. Nous avons encore un problème de leadership, de ne pas respecter nos Constitutions. Parce que si les dirigeants africains respectent les Constitutions, les pays iront mieux. Mais si chacun veut s’accrocher éternellement au pouvoir alors qu’il a été lui-même à l’origine de la Constitution, il y a problème ». 

S’adressant au peuple gambien, Msr Ndiaye déclare : «je leur souhaite la paix, et je souhaite que celui qui a été élu puisse exercer normalement son pouvoir. Celui qui a été défait doit aller préparer ses armes pour une nouvelle compétition, mais il faut qu’il joue le jeu de la démocratie». 

Dakarflash4



Nouveau commentaire :