Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Michael Jackson: le point sur les révélations de l'été


Les débats entourant le chanteur et sa personnalité continuent d'être alimentés, sept ans après sa mort. Entre la fuite d'un rapport de police rédigé en 2003 et les révélations sulfureuses de son médecin personnel Conrad Murray, résumé d'un été chargé pour le feu «Roi de la pop».

Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 14 Août 2016 || 1148 Partages

 

Un rapport de police lié à une perquisition dans la propriété de Michael Jackson  en 2003, illustrant le goût du «Roi de la pop» pour les enfants, le morbide et la pornographie, a refait surface le 20 juin 2016 sur le site d'informations sur les célébrités, Radar Online.

Certains des documents reproduits montrent des images à caractère pornographique de jeunes adultes, des mises en scène sado-masochistes, des photos à caractère morbide comme celle d'une enfant maquillée et avec une écharpe avec un nœud noué autour du cou. Les pièces saisies et listées dans le rapport de police font état de photos de mutilations corporelles.

Le rapport de police souligne que les documents saisis ne sont pas du domaine de l'illégalité mais qu'ils peuvent faire partie d'une stratégie de «préparation» à travers laquelle des pédophiles «parviennent à diminuer les inhibitions de leurs victimes et faciliter leur agression.»

La star décédée en 2009 avait été acquittée en 2005 d'accusations d'agression sexuelle à l'issue d'un procès retentissant de 14 semaines, où le rapport dévoilé avait été présenté.

● Des documents vérifiés, mais provenant d'une source non identifiée

Si les documents que se sont procurés Radar Online semblent sérieux, d'après le Huffington Post US, ils proviendraient néanmoins de sources peu fiables. En effet, le site américain cite non seulement dans son article un enquêteur anonyme, mais il mêle également des contenus issus de vrais rapports et des éléments «semblant provenir d'Internet ou d'autres intermédiaires», précise le bureau du Shériff de Santa Barbara dans un communiqué.

● Vives réactions de la famille

Ceux qui gèrent le patrimoine du chanteur de ThrillerBeat it ou Bad pour le compte de ses ayants droit ont vilipendé le site Radar, affirmant que cet article «racoleur» survenait au moment de l'anniversaire de sa mort le 25 juin.

Le neveu de Michael Jackson, Taj Jackson, a lui aussi déploré l'article sur son compte Twitter. «Non seulement il n'y a rien de vrai dans cette histoire, mais j'en ai vraiment marre de ce mensonge. Trouvez-vous une vie et laissez-nous vivre la nôtre», a-t-il écrit.

Paris, la fille du chanteur, s'est de son côté exprimée sur Instagram. «La presse rapporte quelques trucs merdiques en ce moment, mais tout le monde sait que ce sont des conneries et je jure au nom de notre famille que je te protégerai jusqu'à ma mort», a-t-elle indiqué.

Le frère de Michael Jackson, Jermaine, est le dernier à avoir réagi. Le chanteur de 61 ans a posté une série de tweets pour prouver l'innocence de son frère. «Typique de ces imbéciles de Radar Online de recycler l'histoire d'un “rapport de police”. Il y a longtemps que tous les mensonges sur Michael ont été réfutés.»

● Un mois après, le docteur Conrad Murray en rajoute

Dans son livre-confession This is it!, publié aux États-Unis le 26 juillet dernier, le très controversé docteur Conrad Murray, accusé de la mort du chanteur, a dévoilé quelques secrets détonants sur le «Roi de la pop».

Radar Online a publié certains passages de l'œuvre, rapportés également parL'Express. On y découvre qu'à l'âge de 13 ans, Michael Jackson aurait été forcé de prendre des hormones censées ralentir sa croissance, afin de conserver sa voix d'enfant ou encore que le vitiligo - affection de la peau qui justifiait le changement de couleur de carnation - n'aurait jamais été contracté.

Toujours selon Conrad Murray, le chanteur aurait par contre bien souffert d'autres maladies, comme de l'anorexie, de la dépression et de mycoses ainsi que des problèmes de prostate.

Dans un autre registre plutôt attendu, le médecin affirme que le chanteur souhaitait épouser sa filleule Harriet Lester, alors âgée de 12 ans. Pour grossir le trait sur ses présumées déviances sexuelles, l'auteur ajoute qu'il faisait régulièrement appel aux services des call-girls de Las Vegas.

Diffamation ou caractère déviant avéré? Quoiqu'il en soit, l'été du défunt Michael Jackson a pris des airs de mauvais thriller.


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 17:48 Les Kardashian refusent que Blac Chyna prenne leur nom