Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Michael Jackson : une victime sort du silence : "Neverland était un piège à enfants" !


Victime présumée de Michael Jackson, le chorégraphe Wade Robson porte plainte contre les producteurs de la star. Il les accusent d’avoir "mis au point l’opération d’abus sexuels la plus sophistiquée que le monde n’ait jamais connu".

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 14 Septembre 2016 || 1237 Partages

Michael Jackson : une victime sort du silence : "Neverland était un piège à enfants" !

En 2005, Michael Jackson a fait l’objet d’un procès ultra-médiatisé pour abus sexuels sur enfants mineurs. Lors de ce procès, l’une de ses victimes présumées, le chorégraphe mondialement connu Wade Robson, n’avait pas témoigné. Il a attendu le mois de mai 2013 pour sortir du silence et porter plainte contre la star. Mais sa plainte n’a pas été retenue par la justice américaine estimant qu’il y avait prescription.

Toutefois, celui qui aurait été abusé par Michael Jackson à l’âge de 7 ans ne compte pas en rester là. Son avocat a fait savoir que Wade Robson venait de porter plainte contre MJJ Productions et MJJ Ventures pour avoir mis au point, avec l’aide de Michael Jackson, "l’opération de sévices sexuels la plus sophistiquée" de l’histoire : "MJJ Produc­tions a mis au point l’opé­ra­tion d’abus sexuels la plus sophis­tiquée que le monde n’ait jamais connu […] Ne vous mépre­nez pas, Never­land n’était rien d’autre qu’un piège orches­tré spécifiquement conçu pour localiser, attirer et séduire les enfants".

Aux policiers, Wade Robson a expliqué qu’il avait rencontré la star pour la première fois en Australie à l’âge de 5 ans. Michael Jackson aurait ensuite invité toute la famille à Neverland à plusieurs reprises et en aurait profité pour abuser sexuellement du petit garçon. Des propos qui interviennent alors que des documents édifiants viennent d’être dévoilés sur les pratiques sexuelles de Michael Jackson. De photos à caractère pédophile ont notamment été retrouvées.

Public.fr


Dakarflash2



Nouveau commentaire :