Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Mimi Touré à Idrissa Seck : «il faut que nous soyons des exemples»


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 4 Juillet 2016 || 64 Partages

Mimi Touré à Idrissa Seck : «il faut que nous soyons des exemples»
 

Elevée au rang de citoyenne d’honneur de la ville de Thiès par l’ancien maire, Aminata Touré, à ce titre, invite Idrissa Seck à avoir un comportement républicain.

Aminata Touré, ancien Premier ministre du Sénégal, en marge de la conférence religieuse de la Fondation Ridwan qu’elle a présidée, ce samedi à Thiès, exhorte les politiciens à avoir un comportement exemplaire. Pour Aminata Touré, la politique au départ, était une activité noble. «Il faut donc qu’elle le redevienne. Que les gens travaillent pour l’intérêt général. C’est un message que les jeunes doivent entendre pour encourager les personnes de valeur à rejoindre l’engagement public et travailler pour que le Sénégal se développe et que les conditions de vie s’améliorent», confie-t-elle. Poursuivant, elle plaide pour une cordialité entre les acteurs politiques de l’opposition et du pouvoir. «Il faut qu’on ait une attitude républicaine qu’est le respect envers les institutions, envers celui qui ne pense pas comme vous. C’est ce que les citoyens attendent de leurs leaders et responsables politiques», ajoute l’envoyée spéciale du chef de l’Etat.

Jugeant la manière avec laquelle Idrissa Seck exprime son désaccord sur les choix du régime, Aminata Touré pense qu’il doit faire prévaloir des attitudes respectables. «J’ai été élevée par l’ancien maire (Idrissa Seck) à la dignité de citoyenne d’honneur. Et c’est à ce titre que je vais parler. Parce que le mot honneur est important, car il faut que les politiques, les citoyens sachent garder leur honneur. Garder son honneur, c’est avoir une attitude républicaine envers les institutions, envers tout le monde. C’est ce qu’on attend de nous. Nous qui avons eu la chance d’accéder à certaines positions nationales, il faut que nous soyons des exemples», recommande-t-elle. Selon l’envoyée spéciale du chef de l’Etat, la démocratie, c’est la contradiction. «Personne n’en doute. Parce que nous ne pouvons pas tous être d’accord. Mais dans la manière d’exprimer notre désaccord, je crois que nos concitoyens s’attendent à ce que nous fassions prévaloir des attitudes respectables pour inspirer les générations plus jeunes», dira-t-elle. Elle regrette qu’on en arrive à penser que tous les politiciens sont pareils et porteurs de contrevaleurs. «Je ne le crois pas. C’est un appel que je lance à tout le monde pour vivre nos divergences, nos contradictions, dans un esprit de respect et de républicains», conseille-t-elle.

Et sur la libération de Karim Wade, Mimi Touré a noté qu’après un procès équitable, Wade-fils a fait 3 ans et 2 mois de prison dans les conditions de détention dans nos pays. Ce qui est un signe de lutte contre l’impunité. Pour elle, en 4 ans, beaucoup de choses ont été faites dans le cadre de la promotion de la bonne gouvernance. «Si on est objectif, on doit savoir que le Sénégal a fait des pas importants dans la lutte contre la corruption. Et il faut continuer dans cette lancée. Parce que quand on prend l’argent public et le met dans un compte de particulier, on porte atteinte aux intérêts généraux», note-t-elle.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :