Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



« Modou Diagne Fada a toujours été un infiltré au sein du Pds »


Le bras de fer entre Modou Diagne Fada et Abdoulaye Wade pour le contrôle du groupe parlementaire des « Libéraux et Démocrates » a débouché sur une série de violences au sein de l’institution parlementaire lors du démarrage des travaux en commission. Selon Pape Saër Guèye, responsable libéral et membre du Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (Pds), cette situation risque de mener le pays vers un état de siège. L’ancien ambassadeur itinérant sous Abdoulaye Wade a, dans un entretien, accordé à EnQuête brocardé le comportement du régime de Macky Sall qui, dit-il, a toujours envoyé Modou Diagne Fada en mission commandée au sein du Pds.

Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 6 Novembre 2015 || 35 Partages

« Modou Diagne Fada a toujours été un infiltré au sein du Pds »
« Pour apprécier la situation de fonctionnement de notre parti (Pds), il faut se rappeler qu’en 2012, à la perte du pouvoir le Parti démocratique sénégalais a engagé la lutte contre la fameuse traque des biens mal acquis », précise Pape Saër Guèye. Poursuivant, le responsable libéral estime que cela a été une opération qui avait trois objectifs : « d’abord débusquer les peureux, ceux qui ne se sentaient pas à l’aise dans ce combat et qui ont finalement suspendu leurs activités, ensuite déceler ceux qui étaient dans le combat et qui, à mi-chemin, se sont reprochés des choses et ont été reçus au haut niveau, et enfin déterminer les militants et responsables engagés, qui ont résisté à l’ivresse du pouvoir. Ceux-là ont été acceptés de mener le combat. Maintenant, ce sont les feuilles mortes qui sont en train de quitter l’arbre florissant qu’est Abdoulaye Wade », révèle ce membre du Comité directeur du Pds. 

Selon M. Guèye, Modou Diagne Fada a toujours été un infiltré au sein du Pds. « Je l’ai toujours dit. Il travaille pour le régime. Et le pouvoir, sachant que la légitimité a changé de camp, a manipulé le règlement intérieur de l’Assemblée nationale et a voulu oublier le Pds et l’opposition à se faire diriger par Modou Diagne Fada qui mène plus le combat. Maintenant, le pouvoir de Macky Sall choisit ses opposants », soutient-il avant d’ajouter que c’est Benno Bokk Yakaar, l’Assemblée nationale et l’Alliance pour la République qui défendent l'enfant de Darou Mouhty. 

Évoquant la violence à l’Assemblée nationale, M. Guèye trouve la situation désolante. Mais, elle est due, selon lui, au comportement du régime. « Parce que c’est la majorité qui est venue trouver Aïda Mbodji pour l’agresser, qui est venue mettre ses femmes au-devant en chair à canon pour violenter Oumar Sarr été Mamadou Diop Decroix », explique-t-il dans les colonnes du journal. 
leral

DakarFlash3



Nouveau commentaire :