Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Mohammed VI se radicalise contre l’Occident : « Nous parler, nous écouter, nous comprendre, nous accepter… »


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 11 Juillet 2016 || 32 Partages

Mohammed VI se radicalise contre l’Occident : « Nous parler, nous écouter, nous comprendre, nous accepter… »
« Nous devons renouer avec Notre humanité et rendre à la Méditerranée sa grandeur et sa noblesse. Le Maroc fier de son appartenance méditerranéenne s’y emploie avec d’autres pays », a-t-il souligné dans un message à l’occasion de la première édition du « Concert de la Méditerranée », organisé hier au Palais des Nations à Genève et dont lecture a été donnée par la princesse Lalla Hasnaa. 

L’espace méditerranéen, a dit le roi, est traversé par de dangereuses lignes de fractures allant de la paix tant recherchée et toujours ajournée au Moyen-Orient à la recrudescence de la violence, du terrorisme, de l’extrémisme et des replis identitaires, en passant par le drame des migrations, la gestion des ressources communes et la protection de l’environnement. 

Face aux peurs et aux tenants du repli animés par les idéologies extrémistes, le roi a appelé à faire preuve de courage et de détermination « pour nous parler, nous écouter, nous comprendre, nous accepter et agir ensemble au nom de tout ce que nous avons en commun ». 

C’est sans doute ici, a-t-il noté, qu’intervient le rôle des artistes, « celui de faire en sorte que cette culture qui nous vient de la Méditerranée, reste une culture vivante, que le lien qui nous rattache à la Méditerranée soit pacifié et cultivé ».

Le souverain a relevé que l’organisation de ce concert aujourd’hui dans le contexte tragique et régressif que connaît la Méditerranée, permettra de « célébrer et de fêter nos valeurs les plus exaltantes que sont l’humanisme, la tolérance, la liberté, la dignité et le respect mutuel ». 

Il a exprimé le souhait de voir les différents pays méditerranéens s’approprier le concert de la Méditerranée et d’autres initiatives culturelles similaires, en mobilisant leurs intellectuels et leurs artistes pour faire barrage aux tenants du repli, de l’intolérance et de l’extrémisme. 

Le roi Mohammed VI a également indiqué que le Maroc n’a eu de cesse de consolider son ancrage méditerranéen arabe et africain, en se positionnant comme pont entre l’Europe et l’Afrique, entre l’Orient et l’Occident. « L’Histoire du Royaume du Maroc est une célébration de la diversité. Une diversité constamment portée et assumée par les différentes dynasties qui se sont succédées en symbiose avec le peuple marocain », a-t-il poursuivi 

Le Royaume, a-t-il ajouté, a porté ce choix avec éclat en inscrivant dans le préambule de sa Constitution « une unité forgée par la convergence de ses composantes arabo-islamique, amazighe et saharo-hassanie » et « nourrie et enrichie de ses affluents africain, andalou, hébraïque et méditerranéen ». 

Le souverain a dans ce sens affirmé que l’humanisme et la modernité de la démarche marocaine s’inscrivent dans le sillage des valeurs portées par l’Organisation des Nations unies que sont le dialogue des civilisations, la diversité culturelle et le rejet de l’extrémisme sous toutes ses formes. 

La richesse d’un pays, a-t-il fait valoir, ne se mesure pas seulement à l’aune des indicateurs économiques, mais aussi et surtout par son « soft power », sa stabilité, son histoire, sa richesse culturelle et la densité de son patrimoine.  

times.info 


DakarFlash3



Nouveau commentaire :