Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Mort de Lady Diana: 20 ans après, l’émotion toujours vive à Londres et Paris


La princesse Diana est morte il y a 20 ans, jour pour jour, le 31 août 1997. Au Royaume-Uni, plusieurs évènements ont lieu tout au long de l'année pour rendre hommage à la princesse de Galles, qui reste très populaire dans le cœur des Britanniques. Les princes William et Harry se sont rendus dans le jardin du Palais de Kensington pour rendre hommage à leur mère.

Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 31 Août 2017 || 13 partages || 0 commentaires

 

C'est sous la pluie battante qu'Harry et William se sont recueillis dans le Jardin blanc, consacré à leur mère, la princesse Diana. Rempli de près de 12 000 fleurs blanches, il s'inspire du style et des tenues élégantes de Lady Di, devenue icône de la mode dans les années 80. Quelques Britanniques ont eux aussi bravé la pluie pour déposer des gerbes au pied de la porte dorée, à deux pas du Jardin blanc, rapporte notre correspondante à Londres, Marina Daras.

« On visite sa tombe tous les ans et cette année on a décidé de venir à Kensington Palace. C'est un rituel pour nous de célébrer sa mémoire. Parce qu'elle a touché le cœur de tout le monde, elle était comme tout le monde, une personne simple », se souvient une dame.

« Elle a soutenu des œuvres caritatives dont personne ne parlait à l'époque et elle a provoqué les consciences. Et ce sont ces fils maintenant qui ont repris le flambeau. Elle était unique, je ne pense pas qu'on reverra quelqu'un comme elle de sitôt, que ce soit au sein de la famille royale ou ailleurs. Et nous sommes du Pays de Galles donc évidemment c'était notre princesse, la princesse de Galles », témoigne une autre.

 

La Flamme de la liberté, à Paris, domine le pont de l'Alma où la princesse Diana a été victime d'un accident de voiture le 31 août 1997.REUTERS/Gonzalo Fuentes

 

De l’autre côté de la Manche, à Paris, au-dessus du tunnel du pont de l’Alma où la Mercedes de la princesse et de son compagnon Dodi Al Fayed a percuté un pilier dans la nuit du 30 au 31 août 1997, les curieux sont toujours aussi émus. « 20 ans déjà », peut-on lire au pied de la Flamme de la liberté, cette statue dorée qui, contrairement à ce que beaucoup pensent, n’a rien à voir avec Lady Di sinon qu'elle se trouve juste au-dessus de l'endroit où elle est décédée.

Depuis, le lieu s'est improvisé en mémorial. Franck et Joëlle, venus d'Arras, le découvrent pour la première fois. « Les gens sont venus déposer des photos, des messages. Ces photos doivent représenter des moments de sa vie, décrit-il. Je pense que c’est un monument incontournable quand on visite Paris. »

Ruthie, Américaine de Pennsylvanie, se rappelle cette femme engagée. « Nous l’aimons autant en Amérique qu’en Angleterre, son propre pays. On a vu grandir ses enfants, ils sont devenus formidables grâce à elle. Elle était vraiment unique », s’émeut-elle. En l’écoutant, son amie Sydney fond en larmes.

Melany est une fan inconditionnelle de la princesse qui a, selon elle, bousculé les codes de la monarchie britannique. Etre ici sur le pont lui rappelle la nuit du 31 août 1997 : « Je me rappelle tellement bien de cette journée. J’étais à Londres il y a 20 ans et c’était très triste. Je pense que quand je serai morte, on se souviendra encore d’elle. » Les quelques curieux continuent de tourner autour des photos de la princesse, malgré un temps bien anglais.





Nouveau commentaire :