Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Mort des quintuplés à Sangalkam: Le médecin-chef district sanitaire réfute la thèse de négligence


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 27 Juin 2017 || 842 partages || 0 commentaires

Mort des quintuplés à Sangalkam: Le médecin-chef district sanitaire réfute la thèse de négligence
L’affaire de la mort des quintuplés survenue au poste de santé de Sangalkam défraie la chronique. Face à la pression des membres de la famille qui parlent de négligence suite à une panne présumé de l’ambulance du poste, le chef du district sanitaire a brisé le silence pour donner sa part de vérité. 

«Le décès de ces bébés n’est aucunement dû à une panne d’ambulance. Les bébés sont décédés parce qu’ils sont des vivants non viables. Ils sont nés à 6 mois de grossesse. On peut parler d’avortement tardif. A leur naissance, ils avaient un poids très faible. Les trois avaient chacun 700 grammes et les deux autres 800 grammes. Pour vous dire que ce sont de grands prématurés. Donc, ce sont des bébés qui ne pouvaient pas être pris en soin au niveau de Sangalkam », a expliqué samedi, le docteur Mbaye Thiam, lors d’une conférence de presse. 

Selon Djibril Faye, 37 ans, père de ces nouveau-nés, cité par plusieurs médias la veille, "les bébés nés prématurément, auraient dû être transférés dans une couveuse à l'hôpital de Diamniadio. Mais ça n'a pas été possible à cause d'une panne de l'ambulance du poste de santé de Sangalkam." Faux rétorque Dr Thiam. 

«Nous avons tout fait pour tenter de sauver le cinquième qui était vivant. C’est ce qu’on appelle dans notre jargon des vivants non viables. Ce serait un miracle que l’on puisse récupérer ces bébé qui étaient nés avec un niveau faible du taux de l’Abgar qui était à trois », a-t-il ajouté. 

Source : Vox Populi.

Dakarflash6



Nouveau commentaire :