Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Mouhamed Ndao Tyson: Le «Cheikh», si près et si loin de la retraite !


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 10 Octobre 2015 || 52 Partages

Mouhamed Ndao Tyson: Le «Cheikh», si près et si loin de la retraite !
En perte de vitesse depuis six ans maintenant, avec 4 défaites d'affilée sans la moindre victoire, Mouhamed Ndao Tyson n'a plus son destin en main. Pour la saison à venir, son sort ne dépend que de la volonté des promoteurs de lutte. Ces derniers tardent toutefois à venir à sa rescousse car ses potentiels adversaires se font rares. 
 

La traversée du désert de Mouhamed Ndao Tyson n’a que trop duré !

Voilà six ans que le leader de la « Génération Boul Falé » broie du noir avec quatre défaites d’affilée respectivement face à Bombardier, Yakhya Diop Yékini, Balla Gaye 2 et Gris Bordeaux. Une longue série noire qui a fini d’entacher sérieusement son palmarès et de faire baisser sa cote de popularité. Nul doute qu’il compte faire son énième come-back la saison prochaine afin de mettre fin à sa mauvaise passe et retrouver ses marques dans l’arène.

En fait, après 6 ans d’une longue traversée du désert (sa dernière victoire remonte en 2006 face à Moustapha Guèye), l’heure de vérité semblait sonner pour Mohamed Ndao dit Tyson la défunte saison. Impuissant devant ses pairs Vip, Bombardier, Yékini et Balla Gaye 2 notamment, le chef de file de la « Génération Boul Falé » devait impérativement prendre le dessus sur Gris Bordeaux, le 3 mai 2015 au stade Demba Diop, afin de redorer son blason. Surtout que son adversaire avait déjà été battu à plate couture par son ancien lieutenant, Eumeu Sène, en 2013. Ce qui faisait qu’au-delà de son avenir dans l’arène, c’est son leadership à l’écurie Boul Falé qui devait se jouer lors de ce combat. Une mission somme toute délicate face au protégé de Moustapha Guèye. Toutefois, Tyson avait toutes ses chances de revenir en force.

En 2006, le « Cheikh » avait su rebondir avec la manière en infligeant une sévère correction à … Moustapha Guèye, après deux revers consécutifs devant Bombardier et Yékini, le « roi des arènes » de l’époque. Du coup, il avait voulu incontestablement rééditer ce coup et reprendre sa place dans le cercle restreint des Vip. Restait à savoir si son âge assez avancé ne risquait pas de constituer un handicap de taille devant la jeunesse et la fraîcheur physique de son vis-à-vis. Un handicap qui s’était vite confirmé face à la force de frappe ravageuse de Gris Bordeaux le jour du combat.

Humilié et battu, le « Cheikh » voit désormais son avenir dans l’arène s’écrire en pointillés. D’ailleurs, la question qui intrigue les nombreux amateurs de la lutte est de savoir si Tyson saura se refaire une santé face à ses « petits frères » la saison prochaine, après avoir lamentablement échoué devant des lutteurs tels que Balla Gaye 2 et Gris Bordeaux. Pourtant, au sommet de son art, il avait, un moment, menacé « tout petit poucet » qui oserait se dresser devant lui. Une menace qu’il n’a pas su mettre en exécution. Et la défaite face au Tigre de Fass passe désormais pour un coup d’arrêt à la carrière de Tyson.   

L’équation de la retraite     

Ceux qui s’attendaient toutefois à ce que ce dernier range définitivement son « Nguimb » après ce revers avaient déchanté lors du face-à-face d’après combat. En effet, l’ancien coéquipier d’Eumeu Sène n’a pas voulu entendre parler d’une retraite anticipée. « La lutte est un métier que j’ai choisi personnellement en accord avec ma famille. Ce sport est d’abord une passion pour moi. Le moment venu, je ferai savoir à tout le monde quelle suite donner à ma carrière. Ce n’est pas aux gens de décider à ma place », avait-t-il coupé net.

Mohamed Ndao Tyson avait soutenu aussi avoir atteint ses objectifs sur le plan sportif. « Je suis entré dans l’arène en 1995, et jusqu’en 2002, je n’avais connu aucune défaite. Entre-temps je suis devenu « roi des arènes ». Sur le plan de l’innovation, je pense aussi que j’ai révolutionné l’arène en apportant ma touche personnelle ». Des résultats qui surement font croire au leader de la génération Boul Falé qu’il a toujours sa place dans le cercle restreint des Vip… même si ses potentiels adversaires se font rares.

En effet, nombre d’entre ces derniers trouvent qu’un éventuel combat contre Tyson n’aura aucun enjeu. Et c’est le cas de Bombardier (qui d’ailleurs l’a battu à deux reprises). Balla Gaye 2, quant à lui, a tissé des liens d’amitié avec lui et refuse de l’affronter encore. Eumeu Sène, son ancien lieutenant ne veut même pas le croiser son chemin. Yékini l’a également écarté depuis belle lurette de ses potentiels adversaires. Et pour Mbaye Guèye l’ancien Tigre de Fass, Gris Bordeaux n’aura plus affaire à un « cadavre ambulant ».

Tyson devrait donc penser à revoir ses ambitions à la baisse et donner à la nouvelle génération sa chance. Tapha Tine, Abdou Diouf, entre autres, ne diraient pas non.
Le Soleil


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:35 FC Barcelone - Real Madrid : les compos probables