Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Moussa Dioum sur son combat capoté: «Siteu a peur de moi»


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 11 Octobre 2016 || 16 Partages

Moussa Dioum sur son combat capoté: «Siteu a peur de moi»

Les dieux de l’arène semblent avoir tourné le dos à Moussa Dioum. Pourtant, le chef de file de l’écurie Parcelles Mbollo avait un brin d’espoir quand le promoteur Assane Ndiaye l’a contacté pour lui proposer Siteu. Des espoirs qui ont fini par fondre comme beurre au soleil, la faute à Zoss.

«Le promoteur Assane Ndiaye démarchait mon combat contre Siteu. Je devais d’ailleurs percevoir une avance sur cachet avant la fête de la Tabaski. Finalement, je n’ai rien reçu. C’est par la suite que j’ai appris que certains promoteurs étaient sur le coup. J’ai alors compris que Siteu est un peureux pour avoir choisi Zoss. Je ne me décourage pas. Je reste à l’écoute des promoteurs», confie-t-il.

Pour éviter de perdre son temps à attendre Siteu, Moussa Dioum a trouvé la parade. «A défaut d’avoir Siteu, je suis prêt à affronter Malick Niang ou Boy Sèye.» par ailleurs, Moussa Dioum a changé de manager.

«Mon ancien manager était Bassirou Babou. Aujourd’hui, le nouveau est Mbaye Diallo. Je n’ai rien contre l’ancien manager mais il n’a pas joué franc jeu avec moi. Il (Bassirou Babou) n’a jamais voulu me donner le contrat qu’il a signé avec Prince. Finalement, j’ai pu m’en procurer une copie. Aujourd’hui, ma patience avec le promoteur (Prince) a des limites. Je le vois offrir de l’argent à tout bout de champs aux artistes dans les concerts alors qu’il ne m’a pas payé mon reliquat. Si d’ici quelques jours je ne reçois rien, je vais le traduire devant les tribunaux. Et cette fois, ce ne sont pas des paroles en l’air», déclare avec fermeté Moussa Dioum.

 

DakarFlash3




1.Posté par mousseul le 11/10/2016 15:48
Avant de commencer un combat, un lutteur doit se faire payer d'avance pour éviter les litiges ou le tribunal. Le syndicat des Lutteurs, s'il existe, devra se pencher sur ce problème de réglements cash des prestations. Sinon ce sera toujours la porte ouverte à la truandise.

Nouveau commentaire :