Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Mutinerie de reubeuss: Abou Wade 6 balles dans les jambes, Moustapha Sow 2 balles à l’abdomen souffrent le martyre; le Procureur de la République interpellé


Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 27 Novembre 2016 || 2084 Partages

Mutinerie de reubeuss: Abou Wade 6 balles dans les jambes, Moustapha Sow 2 balles à l’abdomen souffrent le martyre; le Procureur de la République interpellé
Suite et toujours pas fin de la fameuse mutinerie de Rebeuss du 20 décembre ayant conduit à la mort d’un prisonnier qui était en détention préventive. Jusqu’à présent, c’est le cauchemar sans fin pour deux détenus blessés au cours de la mutinerie.

Dans une galère incroyable, Abou Wade et Moustapha Sow (les deux détenus dont il s’agit) s’en remettent au Procureur de la République Serigne Bassirou Guèye. Ce dernier avait libéré quatre (4) d’entre eux après une visite qu’il avait effectuée sur les lieux.

Preuve qu’il est dans de bonnes dispositions, l’avocat de la société avait même assuré à Abou Wade et Moustapha Sow, les dernières victimes de la mutinerie, que leur dossier sera traité dans les meilleurs délais.

Selon nos informations, Abou Wade et Moustapha Sow souffrent toujours le martyre. Wade traîne les jambes avec six balles d’arme à feu non encore extraite. Moustapha Sow lui, vit avec deux balles au niveau de l’abdomen.

 ABOU WADE SOUHAITE ETRE AMPUTÉ TELLEMENT IL A MAL

Selon des sources, Abou Wade voudrait même qu’on lui ampute la jambe à cause des douleurs. « Abou n’arrive plus a dormir à cause des douleurs. Il a des garanties de représentativité; qu’on lui accorde une liberté provisoire pour qu’il puisse se soigner » sollicitent des parents.

 MOUSTAPHA SOW INCAPABLE DE FAIRE SES BESOINS SANS ASSISTANCE

Pour Moustapha Sow, des proches expliquent qu’il est obligé d’être assisté cliniquement pour faire des besoins à cause de ses blessures. Toutefois les détenus libérés ont tenu à remercier le chef du parquet pour son efficacité dans le traitement de leur dossier.

Nos nombreuses tentatives de joindre l’administration pénitentiaire sont restées vaines.
jotay

Dakarflash2



Nouveau commentaire :