Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



NOUVELLE SERIE TELIVISEE SENEGALAISE Le pari de ‘’Inspecteur Rahne Diop’’


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 2 Novembre 2015 || 87 Partages

NOUVELLE SERIE TELIVISEE SENEGALAISE Le pari de ‘’Inspecteur Rahne Diop’’

Une fois n’est pas coutume, la salle principale du Grand-théâtre n’a pas reçu un spectacle de musicien mais plutôt la projection d’un film. L’espace a reçu la première du pilote d’une nouvelle série sénégalaise intitulée ‘’les cent missions de l’inspecteur Rahne Diop’’.

 

‘’L’inspecteur Rahne Diop suivait un stage d’agent spécial à l’école militaire de Saint-Cyr, sa fiancée Léna Ndoye a été enlevée par un vieux rebelle nommé Dione Diosine  parce que le professeur Gaël Ndoye (père de Léna et oncle de Rahne), le seul Africain docteur en électronucléaire, a fait une nouvelle découverte nucléaire et qu’aussi, l’unique fille du vieux Jacques Diosine, Anthiou Diosine, diplômée en 5e année de pharmacie, est sous les verrous pour 5 ans ferme.  Pour cause de détention d’une forte quantité de drogue,  Rahne l’avait arrêtée car elle s’était amusée à fabriquer un stupéfiant très dangereux pour financer la libération de son peuple : les Bissenthyes.

Par la suite, son père voulait par cet enlèvement faire pression sur le professeur Gaël Ndoye, très influent dans le pays, pour faire libérer sa fille prisonnière. Ainsi, l’éminent inspecteur Rahne Diop est  appelé d’urgence au bercail pour résoudre l’affaire. Arrivé au Sénégal, il commence une pourchasse contre  Diosine, un homme doté d’étranges pouvoirs surnaturels. Après une reconstitution des faits en peu de temps, il  retrouve sa cousine et promise Léna, à l’hôtel Pullman, mais le ravisseur disparaît  étrangement sans laisser de traces’’. Tel est le synopsis de la nouvelle production ‘’les cent missions de l’inspecteur Rahne Diop’’.

Les images sont belles. Le langage est clair. Et il y a beaucoup d’actions dans le film ‘’Inspecteur Rahne’’, comme dans les bonnes séries policières. Le pilote a été présenté jeudi dernier au Grand-théâtre en présence du réalisateur Abdoulaye Pène Seck. Les séries sénégalaises sont nombreuses mais celle-ci serait différente non pas seulement dans la trame mais aussi dans la réalisation, du moins selon Pène Seck. ‘’Je voulais changer la donne et montrer aux Sénégalais des choses différentes de ce qu’ils avaient l’habitude de voir à l’écran. C’est pour cela que j’ai réalisé cette série policière qui est une première dans l’histoire du cinéma sénégalais’’, explique le réalisateur à la fin de la projection.  Seulement, ‘’Inspecteur Rahne Diop’’ est un ensemble de scénarios du policier à la retraite Laye Bamba Seck par ailleurs pater du réalisateur. ‘’Inspecteur Rahne Diop’’ est un ensemble d’histoires publié il y a 32 ans dans la revue policière d’alors. Il met en symbiose la société traditionnelle  africaine et le monde contemporain dans une pure fiction.

‘’Un budget de plus d’un milliard’’

80 épisodes constituent la série. Pour l’instant, seuls deux épisodes ont été tournés et enregistrés. Parce que le film coûte cher. ‘’Les gens me prenaient pour un fou, ils ne croyaient pas qu’un Sénégalais puisse réaliser une série de 45 mn seulement avec un budget de 35 millions’’, confie-t-il. Avant de révéler que le film  coûte dans sa totalité un milliard 400 millions. Une somme faramineuse qui fait que le budget n’est pas encore bouclé. C’est pourquoi Pène Seck cherche des coproducteurs. Dans ce sens, il vise les télévisions. ‘’Cette série nécessite beaucoup de moyens. Pour l’instant, on a juste tourné un seule pilote de 45 mn en deux épisodes pour le faire découvrir au grand public et aussi attirer les investisseurs, maintenant il reste 78 épisodes à tourner.

Il est vrai que des  chaînes sénégalaises veulent diffuser la série mais elles n’ont pas le  budget nécessaire pour acheter la série. Dans ce cas, je suis obligé de faire recours aux télévisions étrangères. Je suis en train de discuter avec deux d’entres elles. L’une des télévisions m’a proposé 800 millions. L’autre a un budget plus élevé mais elle veut procéder au sous-titrage de la série en plusieurs autres langues’’, dit Diop. A l’en croire,  son film va générer, si le budget est trouvé, 370 emplois directs avec des contrats signés et régulés par la direction de la cinématographie et plus de 1 200 emplois indirects avec 1 500 figurants. Tous les épisodes vont être tournés à Dakar.

Sur un autre registre, le réalisateur n’a pas lésiné sur les moyens pour le casting. De grands noms du cinéma ou du théâtre jouent dans cette pellicule à l’image de Lamine Ndiaye, Ibrahima Mbaye Sopé, Charles Foster, etc. 
Enquêteplus


Dakarflash2



Nouveau commentaire :