Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Ndoffane : Un «commando» lourdement armé attaque la maison d’un riche commerçant


Plusieurs blessés dont certains graves ! C’est le bilan du cambriolage qui s’est déroulé à Ndoffane dans le département de Kaolack. Cette attaque à main armée est l’œuvre, selon des témoins, d’une bande à bord d’’une voiture 4x4 qui ont procédé de façon très organisée.

Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 10 Juillet 2016 || 1003 Partages

Il y a eu un groupe de personnes qui est venu, en 4x4 vers 23 heures, armées jusqu’aux dents avec des fusils, des coupe-coupes, et ils ont posté des gens un peu partout dans les recoins sur un rayon de 300 mètres, et personnes n’a pu entrer, ni sortir de la maison ciblée », raconte Moussa Sadio animateur à la radio communautaire de Ndoffane à nos confrères de la Sud fm. 

Poursuivant sur sa lancée, le témoin des faits déclare : «C’est comme ça qu’ils se sont introduits dans la maison de Mohammed Kébé qui a des points de Wari un peu partout dans la localité et en même temps, c’est un vendeur de quincaillerie pour lui demander de l’argent, mais le gars a su se cacher. Ils ont pris toute la maison en otage pendant 2 heures parce que jusqu’à 1 heure du matin, la gendarmerie n’a pas pu faire le déplacement car ils (les agresseurs » étaient dans la maison en train d’insulter, tirer des balles partout». 

Mais n’ayant pas réussi à retrouver le commerçant, «ils ont donné à des membres de sa famille des coups de coupe-coupe. Il y a eu une dizaine de blessés et la maman du sieur Kébé a été électrocutée et on l’a évacuée au niveau du centre de Santé de Ndoffane et les blessés graves ont été acheminés au niveau de Kaolack», raconte-t-il. 

En fin de compte, 68 000 FCfa appartenant au frère du commerçant, professeur de son état, ont été emportés. Mais les deux candidats au bac qu’il était venu encadrer ont été blessés. 

Cette attaque laisse la population de cette localité dans le désarroi car n’ayant pas compris que les forces de l’ordre n’aient pas pu les protéger ou même mener une descente d’autant plus que les délinquants ont, pendant 2 tours d’horloge, tenu d’honnêtes citoyens en otage et mener tranquillement leur sinistre besogne.

Dakarflash2




1.Posté par Boy Nar le 10/07/2016 18:25
Celà rapppelle ce qui s,est passé il y a quelques mois à Gossas où malgré l,intrrvention des gendarmes les agresseurs ont emporté le coffre fort contenant plusieurs millions. Ces agresseurs courent toujours.

Nouveau commentaire :