Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Obama prévient Poutine: "On n'impose pas la paix à coup de bombes"


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 17 Octobre 2015 || 30 Partages

Obama prévient Poutine: "On n'impose pas la paix à coup de bombes"

Le président Barack Obama a prévenu vendredi la Russie qu'elle ne pourrait faire aboutir une solution pacifique en Syrie "à coup de bombes", répétant que soutenir le président Bachar al-Assad était voué à l'échec.

Les pourparlers entre Russes et Américains pour éviter tout incident aérien entre leurs aviations qui opèrent dans le ciel de la Syrie ont pour l'heure échoué.

Un accord pourrait être signé "dans les prochains jours", avait déclaré mercredi un responsable américain de la Défense à l'issue de la troisième séance de discussions par vidéo-conférence depuis le début de l'intervention russe en Syrie le 30 septembre. La coalition menée par les Etats-Unis contre le groupe Etat islamique mène des frappes aériennes en Syrie depuis septembre 2014.

M. Obama a indiqué vendredi qu'il n'y avait "aucun rapprochement de points de vue en termes de stratégie" entre Washington et Moscou sur la situation en Syrie.

"Ils ne vont pas être en mesure d'avancer à coup de bombes vers une situation pacifique en Syrie", a affirmé le président américain, lors d'une conférence de presse conjointe avec la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye, en visite à Washington.

Des propos tenus au moment où la Russie renforce sa campagne de bombardements pour soutenir le président syrien et que, selon un responsable américain, jusqu'à 2.000 Iraniens ou forces soutenues par l'Iran participent, près d'Alep, à une offensive contre les groupes rebelles, dans un effort coordonné avec la Russie et le pouvoir syrien.

L'Iran "fait simplement davantage ce qu'il fait depuis les cinq dernières années, tout comme la Russie", a estimé M. Obama, relevant que leur théorie pour résoudre le problème en Syrie "n'a pas fonctionné et ne fonctionnera pas".


DakarFlash1



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 13:11 Donald Trump veut rassembler "un pays très divisé"